Le SC Tulle doit conti­nuer d’y croire

Bat­tus 28­25 dans les ar­rêts de jeu, les Cor­ré­ziens mé­ri­taient mieux face à Ro­dez

La Montagne (Brive) - - Sports Rugby - Pas­cal Gou­my @pas­cal­gou­my

Certes, ils n’ont pas for­cé­ment bien gé­ré les cinq der­nières mi­nutes. Mais les Tul­listes ont dé­mon­tré sa­me­di soir qu’ils étaient au ni­veau face à l’un des gros ca­libres de la poule.

Les joueurs du SC Tulle ne sont plus les mêmes. Les ad­ver­saires non plus. Mais à plus d’un titre, cette qua­trième sai­son du Spor­ting club tul­liste en Fé­dé­rale 1 n’est pas sans rap­pe­ler la pre­mière.

Sou­ve­nez­vous. Il y a quatre ans, le SC Tulle avait dû at­tendre la hui­tième jour­née de cham­pion­nat pour dé­cro­cher sa pre­mière vic­toire.

« Conti­nuer à gé­né­rer des pro­grès »

Sou­vent, il avait été dans les clous. mais il lui avait tou­jours man­qué quelque chose pour for­cer le des­tin. Jus­qu’à ce dé­pla­ce­ment à Lor­mont, où après avoir été me­nés 20­0 après une de­mi­heure de jeu, les Tul­listes avaient trou­vé les res­sources pour s’im­po­ser 25­23.

Cette sai­son, le bi­lan du SCT est tou­jours vierge de vic­toire après les quatre pre­mières jour­nées. Mais de­puis quelques se­maines, on sent les Tul­listes en pro­grès constants. Ils l’avaient mon­tré à Bo­bi­gny où ils avaient été tout près de l’em­por­ter avant d’en­cais­ser un es­sai en contre as­sas­sin. Ils l’ont confir­mé sa­me­di soir en ri­va­li­sant avec Ro­dez. Jus­qu’à ces cinq der­nières mi­nutes où quelques mau­vais choix les ont pri­vés d’un par­tage des points qui au­rait été mé­ri­té.

« Ce­la fait deux fois de suite qu’on fait ce qu’il faut et qu’on n’est pas ré­com­pen­sé à la fin parce qu’on est trop fé­brile dans les mo­ments im­por­tants. Il faut faire le dos rond, conti­nuer de tra­vailler. Le groupe ne lâ­che­ra pas. Il sent de sor­tie en sor­tie qu’il pro­gresse. C’est notre rôle, à moi, Ro­bert (Cha­sa­gnac) et Jé­rôme (Bon­voi­sin) de conti­nuer à gé­né­rer des pro­grès », confie Vincent Des­se­mond l’en­traî­neur des avants.

C’est en sub­stance le mes­sage qu’avait dé­li­vré au coup de sif­flet fi­nal ca­pi­taine Bal­tha­zar, co­card à l’oeil et coeur à vif. « On est tout près des meilleurs. Per­sonne ne lâ­che­ra. Ces équipes, on les ca­bos­se­ra aux re­tours ». Ce se­rait tout de même pré­fé­rable de com­men­cer à ga­gner avant la fin des matchs al­ler. ■

PHO­TO AGNÈS GAU­DIN.

BO­NUS. Le SCT de Vialle et Re­bot­ton a mar­qué sa­me­di soir son pre­mier point en clas­se­ment. Il n’y a plus qu’à en­chaî­ner.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.