« Je veux rem­por­ter des titres »

Kle­men Pre­pe­lic, une des re­crues phare du CSP cet été, a al­ter­né le très bon et le mau­vais lors des deux der­niers matchs.

La Montagne (Brive) - - Sports Basket-ball - Mat­thieu Ma­rot Twit­ter : @Mat­thieu­ma­rot7

Kle­men Pre­pe­lic ne manque pas d’am­bi­tion. Si les Li­mou­geauds res­tent sur une cin­glante dé­faite à Pa­ris, le Slo­vène at­tend beau­coup de cette sai­son et se dit heu­reux de tra­vailler avec Dule Vu­jo­se­vic, une des prin­ci­pales rai­sons de sa ve­nue au CSP.

■ Le match à Pa­ris ne s’est pas bien pas­sé. Quelle le­çon en ti­rez-vous ? Tous les matchs du cham­pion­nat fran­çais sont dif­fi­ciles. On a vu que Pa­ris a bat­tu Di­jon de 26 points (77­51). Beau­coup de choses n’ont pas été bonnes dans notre pres­ta­tion. On n’a pas bien abor­dé cette ren­contre. Ils nous ont poussés loin du pa­nier et ont bien joué le pick and roll.

« Même Mi­chael Jor­dan n’a pas ga­gné tous ses matchs »

■ Que de­vez-vous amé­lio­rer ? On a beau­coup tra­vaillé notre dé­fense sur pick and roll qui a été mau­vaise. Du­rant la se­maine, on est re­ve­nu aux fon­da­men­taux tout en ajou­tant des op­tions en at­taque. Mais le plus im­por­tant est l’éner­gie que l’on dé­ve­loppe du­rant le match. Si on ne se donne pas à 100 % et que l’on ne joue pas avec pas­sion, on ne peut pas lut­ter.

■ À Pa­ris, vous avez don­né l’im­pres­sion de par­fois sor­tir de votre match… Non, je n’étais pas en de­hors de mon match. J’ai juste pris des fautes ra­pi­de­ment donc Dule (Vu­jo­se­vic) m’a sor­ti. Je sa­vais qu’ils al­laient être agres­sifs sur moi. Si c’est la fa­çon dont on va me stop­per, je dois être prêt pour ça. Mais je n’étais pas en co­lère, c’est juste le bas­ket. Par­fois, tu gagnes et par­fois, tu perds. Même Mi­chael Jor­dan n’a pas ga­gné tous ses matchs et mar­qué 40 points à chaque fois. C’est la vie.

■ Comment vous sen­tez-vous à Li­moges ? Je me sens à l’aise ici. J’ai com­men­cé la pré­pa­ra­tion plus tard que les autres à cause de la sé­lec­tion na­tio­nale. J’avais dé­jà des matchs dans les jambes. Mais pour moi, il n’y a rien de très nou­veau. Le cham­pion­nat fran­çais n’est pas bien dif­fé­rent du cham­pion­nat al­le­mand. Je vais m’adap­ter ra­pi­de­ment. Après, mes ob­jec­tifs per­son­nels ne sont pas très im­por­tants tant que l’équipe gagne. Si c’est le cas, tout ira bien pour tout le monde.

■ Pour­quoi avoir dé­ci­dé de re­joindre le CSP cet été ? Le CSP est un grand club. Le plus ti­tré en France. Coach Dule (Vu­jo­se­vic) est aus­si une des prin­ci­pales rai­sons pour les­quelles je suis ve­nu ici. Je vou­lais re­joindre une équipe com­pé­ti­tive, ca­pable de dis­pu­ter une com­pé­ti­tion eu­ro­péenne la sai­son pro­chaine. Je veux rem­por­ter des titres. En France, c’est sans doute plus fa­cile que dans n’im­porte quel autre pays. En Al­le­magne, il y a Bam­berg et le Bayern Mu­nich, en Ita­lie, Mi­lan, en Es­pagne, Bar­ce­lone et le Real Ma­drid, en Tur­quie, Fe­ner­bah­çe, Ga­la­ta­sa­ray… C’est com­pli­qué de ga­gner là­bas. Ici, il y a plus de chances si on joue bien.

■ Vous pen­sez le CSP ca­pable de rem­por­ter le cham­pion­nat ? C’est trop tôt pour ré­pondre à cette ques­tion. On est juste en­semble de­puis trois se­maines. On ver­ra quand l’équipe se­ra à 100 %.

Que re­pré­sente Dule Vu­jo­se­vic à vos yeux ? J’ai joué contre lui par le pas­sé. Il est très re­con­nu. C’est un des coachs à avoir sou­le­vé le plus de tro­phées dans les Bal­kans. C’est une idole au Par­ti­zan. Il a for­mé plein de bons joueurs. Je sais qu’on va de­voir tra­vailler dur avec lui, sur­tout en ne jouant qu’un match par se­maine. À nous de sur­vivre si on veut faire par­tie des meilleurs. Je suis prêt pour ça.

■ Peu de joueurs is­sus des Bal­kans évo­luent en Proa. Est-ce un pro­blème de style de jeu ? Les gens disent que la Proa est la Ligue la plus phy­sique d’eu­rope mais je ne sais pas. J’ai joué en Tur­quie, qui est sans doute au­jourd’hui le meilleur cham­pion­nat en Eu­rope. J’ai aus­si joué en Al­le­magne, qui est aus­si très phy­sique. La Proa est très ath­lé­tique. Mais il y a beau­coup de bons joueurs des Bal­kans qui de­mandent énor­mé­ment d’ar­gent. Après, c’est peut­être tout sim­ple­ment un choix des en­traî­neurs.

■ Huit jours se se­ront écou­lés entre le match à Pa­ris et ce­lui face à Cho­let. Est-ce un pro­blème ? Non, ce­la nous a don­nés le temps de bien nous pré­pa­rer. On se­ra prêt. On sait que ce match se­ra dif­fi­cile mais on veut ga­gner pour res­ter en haut du clas­se­ment. ■

PHO­TO PAS­CAL LA­CHE­NAUD

ÉCHANGE. Kle­men Pre­pe­lic (à gauche) a échan­gé avec Ju­rij Zdovc avant de s’en­ga­ger avec le Li­moges CSP.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.