Après 65 ans, faites le point

La Montagne (Brive) - - Santé -

Chaque an­née en France, 2.500 dé­cès se­raient évi­tés chez les plus de 65 ans grâce à la vac­ci­na­tion contre la grippe sai­son­nière.

Du fait d’un af­fai­blis­se­ment du sys­tème im­mu­ni­taire, les seniors sont par­ti­cu­liè­re­ment vul­né­rables aux in­fec­tions.

De plus, ils pré­sentent sou­vent d’autres fac­teurs de fra­gi­li­té. La vac­ci­na­tion contre la grippe en ce dé­but d’au­tomne est un mo­ment op­por­tun pour faire un point « vac­ci­na­tion » avec son mé­de­cin.

« Plu­sieurs rai­sons ex­pliquent la sen­si­bi­li­té ac­crue des seniors et des per­sonnes âgées aux in­fec­tions », ex­plique le Pr Marc Pac­ca­lin, chef du pôle gé­ria­trie du CHU de Poi­tiers. « La pre­mière est d’ordre im­mu­ni­taire. Avec l’âge, notre or­ga­nisme perd de ses ca­pa­ci­tés à nous dé­fendre. La deuxième est ana­to­mique puisque le bon fonc­tion­ne­ment de nos mu­queuses s’al­tère éga­le­ment. La troi­sième est liée à un risque plus éle­vé de cu­mu­ler plu­sieurs pa­tho­lo­gies (ma­la­dies car­dio­vas­cu­laires et/ou neu­ro­dé­gé­né­ra­tives, dia­bète…) qui fra­gi­lisent beau­coup l’or­ga­nisme. D’où l’im­por­tance de se pro­té­ger grâce à la vac­ci­na­tion. Je ci­te­rai par­ti­cu­ liè­re­ment celles contre le pneu­mo­coque, le té­ta­nos, la co­que­luche et le zo­na ».

La pré­ven­tion du zo­na consti­tue une nou­veau­té du ca­len­drier vac­ci­nal 2016. Cette ma­la­die est cau­sée par la ré­ac­ti­va­tion du vi­rus de la va­ri­celle. En­vi­ron une per­sonne sur quatre pré­sen­te­ra un zo­na dans sa vie. Et plus de la moi­tié des pa­tients ont plus de 60 ans au mo­ment du diag­nos­tic. Le zo­na se ca­rac­té­rise par une at­tein­ te à la fois cu­ta­née et neu­ro­lo­gique sou­vent ac­com­pa­gnée de dou­leurs in­tenses.

Grippe et zo­na

Les prin­ci­pales com­pli­ca­tions du zo­na sont ca­rac­té­ri­sées par la sur­ve­nue de dou­leurs neu­ro­pa­thiques, per­sis­tantes, dites dou­leurs post­zos­té­riennes. Elles peuvent per­sis­ter plu­sieurs mois voire plu­sieurs an­nées chez 10 % à 15 % des pa­tients et jus­qu’à 30 % par­mi les plus de 70 ans.

Comme le sou­ligne le Pr Pac­ca­lin, « dans le cas de la vac­ci­na­tion zo­na, l’en­jeu est de di­mi­nuer le risque de sur­ve­nue de la ma­la­die et ce­lui lié à l’in­ten­si­té des dou­leurs post­zos­té­riennes. Elles sont en ef­fet in­va­li­dantes en termes de qua­li­té de vie et conduisent po­ten­tiel­le­ment à des prises im­por­tantes d’an­tal­giques ».

La vac­ci­na­tion en pré­ven­tion de la grippe est re­com­man­dée chaque an­née (1 dose) chez les plus de 65 ans. Il en est de même pour l’im­mu­ni­sa­tion contre le zo­na pour la tranche d’âge 65­74 ans ré­vo­lus. Il est par ailleurs re­com­man­dé, mal­gré une ef­fi­ca­ci­té moindre, de pro­po­ser une vac­ci­na­tion aux 75­79 ans et ce jus­qu’à la pu­bli­ca­tion du ca­len­drier des vac­ci­na­tions 2017. Le ca­len­drier vac­ci­nal men­tionne par ailleurs une « co­ad­mi­nis­tra­tion pos­sible avec le vac­cin contre la grippe sai­son­nière ».

Et aus­si...

Au­de­là de la grippe et du zo­na, d’autres vac­ci­na­tions sont re­com­man­dées. Bien évi­dem­ment le DTP (diph­té­rie, té­ta­nos, po­lio­myé­lite), pour le­quel un rap­pel doit être ef­fec­tué à 65 ans puis tous les 10 ans. En ce qui concerne la co­que­luche, la vac­ci­na­tion est re­com­man­dée dans le cadre du « co­coo­ning » par exemple aux grands­pa­rents qui gardent fré­quem­ment leurs pe­tits en­fants de moins de 6 mois. La vac­ci­na­tion contre le pneu­mo­coque doit elle aus­si être évo­quée pour cer­tains seniors : elle est re­com­man­dée lors­qu’il existe des fac­teurs de risque (comme par exemple l’im­mu­no­dé­pres­sion, les ma­la­dies chro­niques…). ■

PHO­TO PHOVOIR

IM­MU­NI­SA­TION. La vac­ci­na­tion en pré­ven­tion de la grippe est re­com­man­dée chaque an­née ( 1 dose) chez les plus de 65 ans. De même pour le zo­na pour les 65-74 ans.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.