Le par­king payant li­bère des places pour les usa­gers

De­puis le 1er oc­tobre, le par­king si­tué de­vant l’en­trée du CHU à Li­moges est de­ve­nu payant

La Montagne (Brive) - - Limousin -

Qui ne s’est ja­mais heur­té au pro­blème de sta­tion­ne­ment lors d’une vi­site au CHU de Li­moges ? Pour ain­si dire, per­sonne. Tout le monde a connu ces di­zaines de mi­nutes à cher­cher à se ga­rer au­tour de l’éta­blis­se­ment ou à faire le guet sur le par­king en at­ten­dant qu’une place se li­bère, tout en stres­sant à l’idée d’être en re­tard à son ren­dez­vous mé­di­cal.

De­puis quelques se­maines, le pro­blème est ré­glé. Les usa­gers « ga­lèrent » beau­coup moins pour sta­tion­ner, mais pour en ar­ri­ver là, le CHU de Li­moges a pris une me­sure ra­di­cale le 1er oc­tobre : rendre son par­king payant.

270 places à prendre

Une pla­te­forme sur­éle­vée pou­vant conte­nir 270 vé­hi­cules a ain­si été bâ­tie au­des­sus du par­king exis­tant (le rez­de­chaus­sée est ré­ser­vé au per­son­nel) et des bar­rières à l’en­trée in­vitent les usa­gers à prendre leur ti­cket.

« L’ob­jec­tif est d’évi­ter au maxi­mum les voi­tures ven­touses qui res­taient plu­sieurs jours sur ce par­king. Nous avons ré­flé­chi au sys­tème le plus co­hé­rent. Le tout gra­tuit était im­pos­sible à conser­ver si l’on vou­lait per­mettre aux usa­gers du CHU de bé­né­fi­cier d’une ro­ta­tion des vé­hi­cules », as­sure Sé­bas­tien Lar­cher, en charge du sta­tion­ne­ment au CHU.

Pour l’éta­blis­se­ment hos­pi­ta­lier et ses nom­breuses autres uni­tés si­tuées à proxi­mi­té (Re­bey­rol, fa­cul­té de mé­de­cine, Hô­pi­tal Mère­en­fant…), il était de­ve­nu urgent de trou­ver une so­lu­tion pour le mil­lier de voi­tures qui vient se ga­rer chaque jour sur ce par­king. « Mal­gré ce sys­tème payant, nous consta­tons que la fré­quen­ ta­tion du par­king est iden­tique. En re­vanche, les voi­tures ven­touses ont dis­pa­ru et les gens qui se garent ici sont bien des usa­gers. Ils sont ra­vis de trou­ver des places pour se

500 places gra­tuites mais plus de na­vette

Les au­to­mo­bi­listes qui ne sou­haitent pas mettre la main à la poche peuvent tou­jours uti­li­ser le par­king gra­tuit (120 places) au bas du CHU, mais il faut sa­voir que la na­vette qui po­sait de­puis fort long­temps les usa­gers de­vant l’éta­blis­se­ment a au­jourd’hui stop­pé son ac­ti­vi­té. Dans ce cas, il faut donc re­joindre le CHU à pied.

Le CHU es­time qu’il y a 500 places gra­tuites dis­po­nibles sur le do­maine pu­blic au­tour de l’éta­blis­se­ment. Reste au­jourd’hui à ré­amé­na­ger le sys­tème de sor­tie des vé­hi­cules de ce par­king payant, car les voi­tures sont obli­gées d’em­prun­ter un pe­tit cir­cuit à tra­vers le CH Re­bey­rol pour sor­tir par la rue du Buis­son. À l’ave­nir, ce par­king de­vrait éga­le­ment comp­ter deux en­trées. ■

PAYANT. Des bar­rières ont été ins­tal­lées à l’en­trée du par­king où les usa­gers sont in­vi­tés à prendre leur ti­cket à lec­ture op­tique. Les deux pre­mières heures sont gra­tuites et ce sys­tème payant a per­mis de li­bé­rer des places de­vant l’en­trée du CHU.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.