La France en manque d’élec­tri­ci­té ?

Vingt ré­ac­teurs sur 58 dans le pays étaient hors ser­vice hier

La Montagne (Brive) - - France & Monde -

La fer­me­ture par EDF de cinq nou­veaux ré­ac­teurs pour vé­ri­fier la ré­sis­tance d’équi­pe­ments clés sus­cite des in­ter­ro­ga­tions à l’ap­proche de cette pé­riode de forte consom­ma­tion. ■ Com­bien de ré­ac­teurs D’EDF sont-ils ar­rê­tés ? Sur les 58 ré­ac­teurs ex­ploi­tés par EDF en France, 20 étaient hors ser­vice hier, se­lon RTE, le ges­tion­naire du ré­seau élec­trique à haute ten­sion. La plu­part sont ar­rê­tés pour main­te­nance clas­sique, comme c’est ha­bi­tuel­le­ment le cas avant l’hi­ver.

Com­po­sants clés

Pour sept d’entre eux, ces ar­rêts pla­ni­fiés ont été mis à pro­fit pour ins­pec­ter leurs gé­né­ra­teurs de va­peur. Ces com­po­sants clés sont sus­pec­tés de pré­sen­ter une con­cen­tra­tion ex­ces­sive en car­bone de leur acier, sus­cep­tible de les af­fai­blir. À la de­mande de l’au­to­ri­té de sû­re­té nu­cléaire, cinq ré­ac­teurs sup­plé­men­taires se­ront ar­rê­tés, au cours des pro­chaines se­maines, pour exa­men, sans for­cé­ment at­tendre leur main­te­nance. Au to­tal, 18 ré­ac­teurs sont po­ten­tiel­le­ment con­ cer­nés par cette ano­ma­lie, dont six ont dé­jà re­dé­mar­ré après ins­pec­tion.

■ Quand pour­ront-ils re­dé­mar­rer ? EDF es­père pou­voir re­lan­cer pro­gres­si­ve­ment tous les ré­ac­teurs ar­rê­tés avant la fin de l’an­née, à l’ex­cep­tion de quatre qui sont stop­pés jusque cou­rant 2017 pour des pro­blèmes plus im­por­tants (Fessenheim 2, Gra­ve­lines 5, Bu­gey 5 et Pa­luel 2). À Fessenheim par exemple, une ir­ré­gu­la­ri­té a été dé­ce­lée sur la vi­role basse d’un gé­né­ra­teur de va­peur. Sur les cinq nou­veaux ré­ac­teurs qui se­ront ar­rê­tés, quatre (Ci­vaux 1, Fessenheim 1, Gra­ve­lines 4, Tri­cas­tin 2) ces­se­ront de tour­ner, en no­vembre ou dé­cembre, pour « trois ou quatre se­maines », se­lon EDF, tan­dis que Tri­cas­tin 4 ces­se­ra de pro­duire dès ce week­end, dans le cadre d’un ar­rêt pro­gram­mé.

■ L’ap­pro­vi­sion­ne­ment élec­trique est-il me­na­cé cet hi­ver ? L’hexa­gone est très « ther­mo­sen­sible » : la po­pu­la­ri­té du chauf­fage élec­trique fait qu’une baisse d’un de­gré de la tem­pé­ra­ture hi­ver­nale re­pré­sente une consom­ma­tion ad­di­tion­nelle de cou­rant de l’ordre de 2.400 mé­ga­watts (MW), l’équi­valent d’une ag­glo­mé­ra­tion comme Mar­seille. « Les ar­rêts sont réa­li­sés au­jourd’hui jus­te­ment pour avoir le maxi­mum de ré­ac­teurs pos­sibles au coeur de l’hi­ver », veut ras­su­rer EDF, dont les ré­ac­teurs stop­pés ont dé­jà en­traî­né une hausse des prix sur le mar­ché eu­ro­péen de l’élec­tri­ci­té. ■ La pro­duc­tion nu­cléaire est-elle in­con­tour­nable ? L’atome gé­nère en­vi­ron 75 % du cou­rant consom­mé en France, mais d’autres fi­lières de pro­duc­tion sont dis­po­nibles. Fin 2015, EDF dis­po­sait, par exemple, de près de 10.000 MW de cen­trales ther­miques (gaz, fioul, char­bon), soit l’équi­valent de 10 ré­ac­teurs nu­cléaires. Comme d’autres pro­duc­teurs, l’élec­tri­cien pos­sède aus­si un parc hy­dro­élec­trique, so­laire et éo­lien et peut s’ap­pro­vi­sion­ner sur le mar­ché de gros et se tour­ner vers les pays voi­sins. ■.

PHO­TO AFP

FESSENHEIM. Une des cen­trales sous sur­veillance.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.