Deux siècles en face à face

Du 22 oc­tobre au 20 fé­vrier, à la Fon­da­tion Vuit­ton, à Pa­ris

La Montagne (Brive) - - Jeux -

Pas moins de 127 chefs-d’oeuvre dont – ex­cu­sez du peu – 29 Pi­cas­so, 22 Ma­tisse et 12 Gau­guin, sont réunis à la Fon­da­tion Vuit­ton, à Pa­ris. Au­tant de pein­tures qui res­pire le flair de l’in­dus­triel mos­co­vite et grand col­lec­tion­neur Ser­gueï Cht­chou­kine, .

La très at­ten­due col­lec­tion de Ser­guei Cht­chou­kine est à la Fon­da­tion Vuit­ton, à Pa­ris, en grande par­tie réunie pour la pre­mière fois de­puis la dis­per­sion en 1948 de cet en­semble unique de 278 chefs­d'oeuvre de l’art mo­derne.

En plein coup de froid entre la France et la Rus­sie, 127 oeuvres sont pré­sen­tées sous les voiles du bâ­ti­ment de Frank Geh­ry après avoir fait le voyage de­puis le Mu­sée Pou­ch­kine à Mos­cou et le mu­sée de l’er­mi­tage à Saint­pe­ters­bourg.

Ja­mais au­tant de pièces de cette col­lec­tion my­thique consti­tuée entre 1898 et 1914 par ce grand in­dus­triel mos­co­vite n’avaient été mon­trées en un seul lieu.

En­core mé­con­nue du grand pu­blic, la col­lec­tion est com­plé­ tée par 31 oeuvres des avant­gardes russes, prê­tées pour la plu­part par la Ga­le­rie Tre­tia­kov à Mos­cou et la col­lec­tion Cos­ta­kis à Thes­sa­lo­nique.

Im­pres­sion­nistes

Avec cette « col­lec­tion d’art fran­çais le plus ra­di­cal de son temps, Ser­guei Cht­chou­kine se trou­va à l’épi­centre même de la ré­vo­lu­tion des arts », ex­plique Anne Bal­das­sa­ri, com­mis­saire de l’ex­po­si­tion in­ti­tu­lée Icônes de l’art mo­derne (du 22 oc­tobre au 20 fé­vrier).

Lors de ses pre­miers voyages à Pa­ris, Ser­guei Cht­chou­kine, ini­tié par le mar­chand Paul Du­rand­ruel, s’in­té­resse d’abord aux im­pres­sion­nistes, par­ti­cu­liè­re­ment à Mo­net, dont la col­lec­tion compte pas moins de 13 oeuvres. Vien­dront les re­joindre 8 Cé­zanne, 16 Gau­guin, 5 De­gas, 4 Van Gogh….

En 1907, il ren­contre les grands col­lec­tion­neurs Leo et Ger­trude Stein et le mar­chand Am­broise Vol­lard, qui le mettent en contact avec Ma­tisse et Pi­cas­so.

Ma­le­vitch

Dès lors, ses achats sont ex­po­nen­tiels : « Il achète 30 Pi­cas­so en deux ans, sou­ligne Anne Bal­das­sa­ri. Il est un des rares col­lec­tion­neurs du cu­bisme au mo­ment où il se fait. » Au to­tal, la col­lec­tion comp­te­ra 50 Pi­cas­so et 22 Ma­tisse.

Face à ce mo­nu­ment, Anne Bal­das­sa­ri a choi­si de mê­ler ap­proche thé­ma­tique (pay­sages – su­jet de loin le plus fré­quent –, por­traits, na­tures mortes…) et mo­no­gra­phique : Pi­cas­so, Ma­tisse et Gau­guin. Au to­tal, l’ex­po­si­tion se dé­ploie dans qua­torze salles (2.500 m²).

Des oeuvres ex­cep­tion­nelles de Ma­le­vitch (dont le ra­di­cal Car­ré noir et Quatre car­rés), Vla­di­mir Tat­line ou Liu­bov Po­po­va, sont ain­si confron­tées avec une sé­rie de chef­d’oeuvre de Pi­cas­so. ■

PHO­TO AFP

EX­PO. À la Fon­da­tion Vuit­ton, à Pa­ris, du 22 oc­tobre au 20 fé­vrier.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.