Ten­sions en hausse à l’hô­pi­tal

La feuille de route du CHU de Li­moges in­quiète l’in­ter­syn­di­cale

La Montagne (Brive) - - Limousin Actualité - Hé­lène Pom­mier Twit­ter : @hj­pom­mier

Pour les syn­di­cats du centre hos­pi­ta­lier uni­ver­si­taire, la course aux éco­no­mies fi­nan­cières se fait plus pres­sante. Ils pointent du doigt la po­li­tique na­tio­nale et sa dé­cli­nai­son lo­cale.

«De­vons­nous ac­cep­ter cette lo­gique fi­nan­cière qui dé­grade la qua­li­té de prise en charge pour tous ? » C’est une ques­tion que pose l’in­ter­syn­di­cale du CHU de Li­moges (CGT, FO, Sud et CFDT), à l’is­sue du co­mi­té tech­nique d’éta­blis­se­ment (CTE) qui s’est te­nu mar­di.

Au cours de cette ins­tance, les re­pré­sen­tants syn­di­caux du per­son­nel disent avoir re­çu la feuille de route du nou­veau di­rec­teur gé­né­ral de l’éta­blis­se­ment, qui « ré­pond aux di­rec­tives gou­ver­ne­men­tales et aux in­jonc­tions fi­nan­cières de l’agence ré­gio­nale de san­té ». A sa­voir, au ni­veau na­tio­nal : 3 mil­liards € d’éco­no­mie de­man­dés à l’hô­pi­tal pu­blic d’ici fin 2017, dont 860 mil­lions d’eu­ros sur la masse sa­la­riale (l’équi­valent de 22.000 em­plois) et la sup­pres­sion de 16.000 lits. « Com­bien de postes von­tils dis­pa­raître au CHU de Li­moges ? Com­bien de lits en moins ? On ne le sait pas, mais le di­rec­teur nous a par­lé de ré­or­ga­ni­sa­tion de l’offre ca­pa­ci­taire, de ré­in­gé­nie­rie des fonc­tions lo­gis­tiques, tech­niques et hô­te­lières. Ce n’est pas dit ou­ver­te­ment, mais pour nous ce­la si­gni­fie que cer­taines mis­sions se­ront réa­li­sées par des pres­ta­taires ex­té­rieurs », se­lon Flo­rence Metge (CGT), qui dé­nonce « une com­mu­ni­ca­tion obs­cure ».

Pour les or­ga­ni­sa­tions syn­di­cales, dont FO re­pré­sen­té par Jean­ch­ris­tophe Ra­zet et la CFDT par Alain De­haudt, « le pro­ces­sus des­ti­né à faire des éco­no­mies s’ac­cé­lère mais on manque de ré­ponse pré­cise ».

Une AG du per­son­nel le 15 no­vembre

Dans ce contexte bud­gé­taire contraint, l’in­ter­syn­di­cale s’in­ter­roge sur l’am­pleur des in­ves­tis­se­ments consen­tis pour ré­no­ver et agran­dir l’éta­blis­se­ment, et les sa­cri­fices qu’ils de­mandent. « Nous ne sommes pas op­po­sés à la mo­der­ni­sa­tion de l’hô­pi­tal, ni à de nou­velles or­ga­ni­sa­tions, mais à con­di­tion que celles­ci, afin d’évi­ter de creu­ser un dé­fi­cit trop im­por­tant, n’aient pas comme con­sé­quence la sup­pres­sion d’em­plois et la dé­té­rio­ra­tion des condi­tions de tra­vail. »

Des agents épui­sés, qui font tou­jours plus avec moins de moyens : tel est au fi­nal le constat éta­bli par les syn­di­cats, qui ap­pellent le per­son­nel à une as­sem­blée gé­né­rale le 15 no­vembre. ■

PHO­TO D’AR­CHIVES : THO­MAS JOUHANNAUD

CLI­MAT PESANT. Contraint de faire des éco­no­mies, en­ga­gé dans un pro­gramme co­los­sal de ré­no­va­tion, l’hô­pi­tal doit se ré­or­ga­ni­ser.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.