Bud­get : le Li­moges Ath­lé obli­gé de faire un choix

La Montagne (Brive) - - Sports L'actu Nationale -

Avec plus de 700 li­cen­ciés, le club li­mou­geaud pri­vi­lé­gie la masse et la for­ma­tion des jeunes plu­tôt que ses sportifs de haut ni­veau. En at­ten­dant d’être da­van­tage ai­dé par le pu­blic et le pri­vé…

Is­su de la fu­sion entre le CAPO et L’ASPTT, Li­moges Ath­lé a gran­di à la vi­tesse d’usain Bolt. Vite. Trop vite ? En 4 ans, l’as­so­cia­tion a dou­blé son nombre de li­cen­ciés (de 280 à 730) et son bud­get (de 91.000 à 196.000 €) tan­dis que les sub­ven­tions pu­bliques ont stag­né. Tant et si bien qu’au­jourd’hui, le club li­mou­geaud pré­fère pri­vi­lé­gier la for­ma­tion de ses jeunes ou le dé­pla­ce­ment de ses nom­breux li­cen­ciés que ré­mu­né­rer ses sportifs de haut ni­veau.

« Pour Mar­tin, on n’était pas ca­pable de s’ali­gner sur les pro­po­si­tions des autres clubs, avoue Bour­na­zeix. Pour l’ins­tant, on ne peut mal­heu­reu­se­ment pas as­su­mer de telles charges ». Pour­tant, le tech­ni­cien a conscience de l’in­té­rêt de conser­ver ses têtes d’af­fiche : « Ce­la nous prend du temps et de l’ar­gent mais ils sont la vi­trine du club et de la ville. »

Alors, Li­moges Ath­lé a dé­ci­dé de se struc­tu­rer. Et de se dé­ve­lop­per. « On tente de rat­tra­per notre re­tard en terme de par­te­na­riat pri­vé », confie Sau­tour. Aus­si, fier de rem­plir de nom­breux cri­tères (masse, for­ma­tion, haut ni­veau, sport adap­té, or­ga­ni­sa­tions, etc.), « LA » ai­me­rait être sub­ven­tion­né à sa juste va­leur. « Mal­gré nos bud­gets contraints, nous fe­rons un ef­fort de 3.000 € flé­chés vers le haut ni­veau », a pro­mis, hier, Syl­vie Ro­zette, ad­jointe aux sports à la mai­rie de Li­moges. Le Conseil Dé­par­te­men­tal de­vrait éga­le­ment dou­bler sa sub­ven­tion (20.000 €). ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.