Opé­ra­tion sé­duc­tion

La Montagne (Brive) - - France & Monde Actualités -

Ma­rine Le Pen a pro­fi­té hier du lan­ce­ment d’un 12e « col­lec­tif » fron­tiste, consa­cré aux per­sonnes âgées, pour leur dé­cla­rer sa flamme et pro­mettre de pro­chaines « pro­po­si­tions très concrètes » à cet élec­to­rat, net­te­ment plus ré­tif au vote Front na­tio­nal que le reste de la po­pu­la­tion. « Je veux être la pré­si­dente de la Ré­pu­blique qui n’ou­blie­ra per­sonne et ne lais­se­ra per­sonne sur le bord du che­min, sur­tout pas nos aî­nés » a-t-elle as­su­ré.

MA­CRON SE « RÉ­JOUIT » DES SON­DAGES.

Em­ma­nuel Ma­cron se « ré­jouit » des son­dages fa­vo­rables le concer­nant dans la pers­pec­tive de l’élec­tion pré­si­den­tielle en 2017 mais il a ré­af­fir­mé hier vou­loir en­core at­tendre avant de dé­voi­ler of­fi­ciel­le­ment sa can­di­ta­ture. « Quand je vois les dé­bats au sein du Par­ti so­cia­liste comme des Ré­pu­bli­cains, je ne vois que des di­ver­gences sur cha­cun de ces su­jets qui font notre so­cié­té », a-t-il ajou­té. « Donc ça me conforte dans l’idée qu’il me faut de la clar­té idéo­lo­gique et de la dé­ter­mi­na­tion sur ces su­jets ». ■

LE CURSEUR VU PAR HA­MON.

Le dé­pu­té so­cia­liste et can­di­dat à la pri­maire du PS Be­noît Ha­mon a es­ti­mé, hier à Mar­seille, que le « dé­pla­ce­ment » du PS vers la droite était res­pon­sable des pro­grammes « ra­di­caux » por­tés par la droite en vue de la pré­si­den­tielle de 2017. ■

POIS­SON DÉ­FEND LES SYN­DI­CATS.

Jean-fré­dé­ric Pois­son, pré­sident du Par­ti Chrétien-dé­mo­crate et can­di­dat à la pri­maire de la droite pour 2017, af­firme que « s’at­ta­quer fron­ta­le­ment » aux syn­di­cats, comme il en­tend cer­tains de ses concur­rents le faire, était « une er­reur ». Se­lon lui, « le fait de vou­loir à tout prix mo­di­fier la du­rée du tra­vail, qui n’est pas le pre­mier su­jet, qui n’est d’ailleurs pas de­man­dé par les en­tre­pre­neurs en France, et cer­tai­ne­ment pas par les Fran­çais, n’est pas non plus la so­lu­tion ». ■

DÉ­FEC­TION AU PRO­FIT DE JUP­PÉ.

L’an­cienne mi­nistre des Outre-mer sous la pré­si­dence de Ni­co­las Sar­ko­zy, Ma­rie-luce Pen­chard, a choi­si de sou­te­nir Alain Jup­pé à la pri­maire de la droite, pro­vo­quant la co­lère de Pa­trick Ka­ram, porte-pa­role pour l’outre-mer de l’an­cien pré­sident. ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.