Grippe et ma­la­dies res­pi­ra­toires : com­ment évi­ter les com­pli­ca­tions ?

Pour les per­sonnes at­teintes de cer­taines ma­la­dies res­pi­ra­toires chro­niques, la vac­ci­na­tion contre la grippe est le meilleur moyen d’évi­ter des com­pli­ca­tions graves.

La Montagne (Brive) - - Actu Télé -

Pour les per­sonnes at­teintes de ma­la­dies res­pi­ra­toires chro­niques, la grippe peut être dan­ge­reuse et pro­vo­quer des com­pli­ca­tions graves né­ces­si­tant par­fois des hos­pi­ta­li­sa­tions. Ces ma­la­dies chro­niques sont nom­breuses. Les plus fré­quentes sont l’asthme et la BPCO (bron­cho­pneu­mo­pa­thie chro­nique obs­truc­tive). Cette der­nière ma­la­die, pro­vo­quée dans 80 % des cas par le ta­ba­gisme, concerne en grande ma­jo­ri­té des pa­tients âgés alors que l’asthme at­teint des per­sonnes de tout âge. Dans le cas de l’asthme, la grippe peut consti­tuer un fac­teur dé­clen­chant de crise. D’une ma­nière plus gé­né­rale, chaque fois que l’on a af­faire à une ma­la­die res­pi­ra­toire chro­nique, la grippe peut no­tam­ment pro­vo­quer des dé­tresses res­pi­ra­toires et des sur­in­fec­tions bac­té­riennes comme une pneu­mo­nie. Toutes ces com­pli­ca­tions risquent de né­ces­si­ter des hos­pi­ta­li­sa­tions, par­fois même en ré­ani­ma­tion. Pour les per­sonnes qui souffrent de ma­la­dies res­pi­ra­toires chro­niques, la vac­ci­na­tion contre la grippe est donc le meilleur moyen de se pré­mu­nir contre ces risques. D’au­tant que l’as­su­rance Ma­la­die leur adresse par cour­rier, comme aux se­niors et aux per­sonnes at­teintes de cer­taines autres ma­la­dies chro­niques, un bon de prise en charge leur per­met­tant de bé­né­fi­cier de la gra­tui­té du vac­cin. Les adultes vac­ci­nés les an­nées pré­cé­dentes peuvent re­ti­rer di­rec­te­ment leur vac­cin à la phar­ma­cie sur simple pré­sen­ta­tion du bon de prise en charge et, en­suite, se faire vac­ci­ner par leur mé­de­cin ou une in­fir­mière. Quant aux craintes que pour­raient avoir cer­tains sur les éven­tuels ef­fets se­con­daires de la vac­ci­na­tion contre la grippe, qu’ils soient ras­su­rés, ces ef­fets sont le plus sou­vent sans gra­vi­té : une pe­tite in­flam­ma­tion au point d’in­jec­tion ou une lé­gère fièvre tran­si­toire. C’est peu quand on sait que la vac­ci­na­tion aide à com­battre le vi­rus de la grippe et ré­duit le risque de com­pli­ca­tions graves. Face à ces ques­tions, il ne faut pas hé­si­ter à de­man­der conseil à son mé­de­cin.

«La vac­ci­na­tion contre la grippe de­meure le meilleur moyen d’évi­ter de graves com­pli­ca­tions »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.