Les pe­tites mains d’un grand ren­dez-vous

Les bé­né­voles à pied d’oeuvre pour la pleine réus­site de cette 11e édi­tion

La Montagne (Brive) - - Pays De Tulle - Actualités - Ju­lien Bachellerie

Chaque an­née à Chamberet, tout un ba­taillon de bé­né­voles s’af­faire à la pré­pa­ra­tion et au bon dé­rou­le­ment du fes­ti­val d’ac­cor­déon. Mer­cre­di, tous étaient sur le pont pour pré­pa­rer la 11e édi­tion, qui a dé­bu­té hier et qui se pro­lon­ge­ra jus­qu’à de­main.

Sous le cha­pi­teau et dans la salle po­ly­va­lente ad­ja­cente, l’am­biance était stu­dieuse, mer­cre­di à Chamberet, pour as­su­rer les der­niers pré­pa­ra­tifs au 11e fes­ti­val d’ac­cor­déon. Sou­rires aux lèvres et la bonne hu­meur en ban­dou­lière, la grosse soixan­taine de bé­né­voles ins­tal­laient quelque 900 chaises dans l’es­pace de spec­tacle, ac­cueillaient de­hors les cam­ping­ca­ristes, fai­saient le tour des ins­tal­la­tions pour s’as­su­rer que tout était en état de fonc­tion­ner ou en­core met­taient en place les tables pour le grand re­pas tra­di­tion­nel­le­ment pré­vu le sa­me­di soir.

Stu­dieux dans une am­biance dé­ten­due

Par­mi toutes ces pe­tites mains, sans qui le grand ren­dez­vous n’exis­te­rait tout sim­ple­ment pas, Jean­jacques avait ré­pon­du à l’ap­pel.

Ori­gi­naire de Chamberet mais ins­tal­lé à cô­té de Tou­louse, ce re­trai­té re­vient chaque an­née. « C’est un beau fes­ti­val qui fait vivre le vil­lage où je suis né. Cette an­née, je suis pré­po­sé à la par­tie sé­cu­ri­té », lance­t­il. À ses cô­tés, Ro­land, 80 prin­temps et une bonne hu­meur com­mu­ni­ca­tive, s’amuse : « Ça tombe bien, c’est un an­cien po­li­cier ! »

Si l’am­biance est dé­ten­due, pas ques­tion de perdre du temps non plus. Tan­dis que Ro­land est ap­pe­lé à mettre les chaises en place, on croise Gi­sèle, vaillante Cham­ber­toise au verbe di­rect, res­pon­sable des re­pas. « Ça fe­ra ma 11e an­née, on est ro­dés main­te­nant ! » Pour­tant, la par­tie res­tau­ra­tion n’est pas une mince af­faire avec quelque 800 re­pas ser­vis l’an der­nier en trois ser­vices le sa­me­di soir. « Nous sommes une pe­tite bri­gade de 25­30 bé­né­voles pour as­su­rer la cui­sine, le ser­vice, la vais­selle… »

La pré­pa­ra­tion de tous les équi­pe­ments de la cui­sine, c’est jus­te­ment ce à quoi a no­tam­ment veillé Ré­mi, char­gé de la lo­gis­tique gé­né­rale de la ma­ni­fes­ta­tion. Mise en place du cha­pi­teau, amé­na­ge­ment des es­paces du fes­ti­val, bran­che­ments, me­nui­se­ries… « Nous sommes quatre per­sonnes sur le pont de­puis une di­zaine de jours pour pré­pa­rer les ins­tal­la­tions. Quand le fes­ti­val s’ap­prête à ou­vrir ses portes, nous avons nor­ma­le­ment ac­com­pli notre part de bou­lot », in­dique le Cham­ber­tois de 67 ans, en blouse bleue de tra­vail, qui fait par­tie de l’aven­ture de­puis la toute pre­mière édi­tion.

Comme de nom­breuses voi­sines, Ni­cole s’ap­plique à faire briller les chaises, alors que le co­pré­sident et di­rec­teur ar­tis­tique Ber­nard Rual, au pas de course, pour­suit lui aus­si son em­ploi du temps spor­tif. « Tout le monde est à l’ou­vrage ! C’est aus­si pour ça, je pense, que le pu­blic conti­nue chaque an­née à ve­nir tou­jours plus nom­breux, le cô­té très fa­mi­lial de la ma­ni­fes­ta­tion. De mon cô­té, ça fait un an que j’ai pen­sé la pro­gram­ma­tion. J’es­père que les spec­ta­teurs se­ront sa­tis­faits ! »

Son épouse, Ch­ris­telle, est char­gée de l’ac­cueil pu­blic et de la billet­te­rie. Une oc­cu­pa­tion qui a dé­bu­té voi­là dé­jà quelques se­maines : « Ré­ser­va­tions de billets, in­fos sur le fes­ti­val, hé­ber­ge­ments… de­puis la fin août, elle a dé­jà re­çu 500 coups de fils. »

Une ma­ni­fes­ta­tion très fa­mi­liale

Tous les bé­né­voles oc­cupent leur poste avec bonne hu­meur et se­lon leurs spé­cia­li­tés et af­fi­ni­tés. C’est Marc, par exemple, qui, de­puis quelques an­nées, se charge de l’ac­cueil et du pla­ce­ment des cam­ping­cars. « Je suis moi­même cam­ping­ca­riste, ex­plique­t­il. Du coup, ça aide pour an­ti­ci­per et ré­pondre aux be­soins » ex­plique­t­il, alors qu’une main ami­cale le sa­lue der­rière le pare­brise d’un nou­veau vé­hi­cule ar­ri­vant.

La liste des per­sonnes mo­bi­li­sées est en­core longue. « Le syn­di­cat d’ini­tia­tive, as­so­cia­tion or­ga­ni­sa­trice du ren­dez­vous, compte quelque 65 adhé­rents et tous sont mo­bi­li­sés pour l’or­ga­ni­sa­tion chaque an­née » sou­ligne Ber­nard Rual qui, éga­le­ment mu­si­cien, se pro­dui­ra en­core cette édi­tion. Et his­toire que les par­ti­ci­pants puissent re­par­tir avec des sou­ve­nirs, Ch­ris­tian, ama­teur éclai­ré de pho­to, a même pro­po­sé de réa­li­ser des cli­chés et de les mettre à dis­po­si­tion sur in­ter­net. ■

PHO­TOS AGNÈS GAU­DIN

AU BOU­LOT ! Mer­cre­di, à quelques en­ca­blures de l’ou­ver­ture de l’édi­tion 2016, tous les bé­né­voles étaient mo­bi­li­sés pour ap­por­ter les der­niers tours d’écrou à la pré­pa­ra­tion du fes­ti­val.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.