« Nous de­vons al­ler de l’avant »

Cliff Ham­monds et les Li­mou­geauds se rendent à Or­léans, ce soir (20 heures)

La Montagne (Brive) - - Sports - Basket-ball - Mat­thieu Ma­rot Twit­ter : @Mat­thieu­ma­rot7

Pi­giste mé­di­cal de Za­mal Nixon, qui n’est pas en­core prêt à re­trou­ver l’en­traî­ne­ment col­lec­tif, Cliff Ham­monds veut mettre der­rière lui les deux dé­faites pour re­trou­ver le goût de la vic­toire.

Il est dé­jà pas­sé à autre chose. Cliff Ham­monds n’est vi­si­ble­ment pas du genre à res­sas­ser. Ni à trop se pro­je­ter. Il a dé­jà ti­ré un trait sur la dé­faite face à Cho­let (79­72). Il ne parle pas non plus ave­nir alors qu’il risque de se re­trou­ver sans contrat dès le re­tour de Za­mal Nixon. Seul ce match face à Or­léans semble comp­ter à ses yeux.

■ Dans quel état d’es­prit se trouve le groupe après ce deuxième re­vers de suite face à Cho­let ? Nous de­vons al­ler de l’avant et nous concen­trer sur le match d’or­léans pour es­sayer de ga­gner chez eux, ce qui ne se­ra pas fa­cile. On ne doit plus s’in­quié­ter de ce qu’il s’est pas­sé lors des deux der­niers matchs. On doit juste faire en sorte d’être prêt pour le pro­chain.

■ Est-ce si fa­cile d’ou­blier ce der­nier match et de se pro­je­ter sur le sui­vant ? Quand on est pro­fes­sion­nel, c’est ce que l’on doit faire. On ne peut pas res­ter sur ces deux dé­faites. On a des joueurs ex­pé­ri­men­tés dans l’équipe, ce­la rend les choses plus fa­ciles.

■ Quelles sont les le­çons à re­te­nir de ce re­vers face à Cho­let ? Ils ont bien joué contre nous. Ils avaient un bon plan de jeu. Ils ont aus­si mon­tré plus de dé­ter­mi­na­tion que nous. Mais on ne doit plus y pen­ser. Ce­la ap­par­tient au pas­sé.

■ Que de­vrez-vous amé­lio­rer pour es­pé­rer vous im­po­ser à Or­léans ? On a beau­coup shoo­té à trois points face à Cho­let (36 ten­ta­tives). Nous de­vrons da­van­tage mettre la balle à l’in­té­rieur pour dé­ve­lop­per notre jeu. Les gars comme Fré­jus (Zer­bo), Er­nest (Scott) et moi de­vons éga­le­ment pro­duire plus en sor­tant du banc. Cette se­maine, on s’est par­lé pour se dire ce que l’on de­vait faire pour jouer en équipe.

« Je pense être un joueur plu­tôt po­ly­valent »

■ Votre si­tua­tion de pi­giste mé­di­cal doit rendre votre po­si­tion par­ti­cu­lière… Pour le mo­ment, je suis un membre de cette équipe donc je fais tout ce que je peux pour l’ai­der à ga­gner. Je suis un joueur pro­fes­sion­nel. C’est mon tra­vail de don­ner mon maxi­mum sur le ter­rain.

■ Quels sont vos sou­ve­nirs de vos matchs face à Li­moges ? J’ai af­fron­té cette équipe avec L’ASVEL puis avec l’al­ba Ber­lin en Eu­ro­ligue. Je me sou­viens du match en Al­le­magne face à Léo (Wes­ter­mann), un bon gars qui était mon co­équi­pier à L’ASVEL. Ce­la avait été dur pour le CSP (sou­rire). Au­jourd’hui, je suis content de jouer pour ce club qui pos­sède une grande tra­di­tion. C’est un des meilleurs en France.

■ Pen­sez-vous dé­jà à votre fu­tur ? Existe-t-il une pos­si­bi­li­té de vous voir res­ter ? Pour le mo­ment, per­sonne ne m’a par­lé de ça et je ne peux pas trop y pen­ser. Je dois me concen­trer sur mon tra­vail. On ver­ra ce­la dans les pro­chaines se­maines avec mon agent. En tout cas, j’es­père jouer à un bon ni­veau dans le fu­tur.

■ Vous avez joué dans de nom­breux pays*. Avez-vous une pré­fé­rence ? Chaque pays a sa propre fa­çon de jouer au basket. En France ou en Al­le­magne, on joue de fa­çon as­sez ra­pide. En Ligue Adria­tique, c’est plus lent et on met plus sou­vent la balle à l’in­té­rieur. Il faut s’adap­ter à chaque ligue mais je pense être un joueur plu­tôt po­ly­valent. Après, j’aime bien le jeu ra­pide parce que j’ai gran­di en re­gar­dant ça. C’est plus na­tu­rel pour moi. ■

(*) Il a joué en Tur­quie, en Grèce, en Bos­nie et en Al­le­magne.

PHO­TOS THO­MAS JOUHANNAUD

MEN­TAL. Cliff Ham­monds ne se laisse pas mi­ner par les deux der­niers re­vers du Li­moges CSP.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.