Syrie : au­cune éva­cua­tion de ci­vils à Alep

La Montagne (Brive) - - France & Monde - Actualités -

L’ONU a an­non­cé qu’il n’y avait pas eu, hier, d’éva­cua­tion de bles­sés de­puis les quar­tiers te­nus par l’op­po­si­tion à Alep. Les cou­loirs éta­blis pour le pas­sage de ci­vils et de re­belles sont res­tés dé­serts, au deuxième jour de la trêve « hu­ma­ni­taire » dé­ci­dée par Mos­cou dans la ville.

Le ré­gime du pré­sident Ba­char alAs­sad et son al­lié russe ont sus­pen­du de­puis mar­di les bombardements lan­cés le 22 sep­tembre sur les quar­tiers Est d’alep, qui ont tué des cen­taines de ci­vils. L’ONU a ex­pli­qué qu’elle re­tar­dait les pre­mières éva­cua­tions mé­di­cales pré­vues hier, car les « as­su­rances concer­nant les condi­tions de sé­cu­ri­té » n’avaient pas été rem­plies et parce que le per­son­nel d’aide d’ur­gence n’avait pas pu jus­qu’à main­te­nant se rendre sur le ter­rain. Au to­tal se­lon L’ONU, 200 per­sonnes bles­sées et ma­lades ont be­soin d’être éva­cuées de toute ur­gence des quar­tiers re­belles d’alep, où vivent quelque 250.000 ha­bi­tants.

Jeu­di, le chef de la di­plo­ma­tie russe, Ser­gueï La­vrov, avait ac­cu­sé les re­belles sy­riens de « vio­ler le ces­ sez­le­feu » et « d’em­pê­cher l’éva­cua­tion de la po­pu­la­tion ».

Huit cou­loirs hu­ma­ni­taires, dont six pour les ci­vils, les ma­lades et les bles­sés, et deux pour le re­trait de re­belles ar­més, mais pou­vant éga­le­ment être uti­li­sés par les ci­vils, ont été mis en place, se­lon l’ar­mée russe. La du­rée de la « pause hu­ma­ni­taire » de 11 heures par jour reste confuse, Mos­cou an­non­çant une pro­lon­ga­tion de 24 heures, soit jus­qu’à hier soir, tan­dis que L’ONU a af­fir­mé que la Rus­sie la main­tien­drait jus­qu’à ce soir. ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.