Le SC Tulle blo­qué dans un jour sans fin

Les Cor­ré­ziens ont été lo­gi­que­ment fes­sés par Agde, hier après­mi­di (34­10)

La Montagne (Brive) - - Sports -

Et de cinq dé­faites pour le Spor­ting qui n’est dé­ci­dé­ment pas au ni­veau de cette Fé­dé­rale 1 même ré­for­mée.

Avez­vous dé­jà vu le film Un jour sans fin ? Le hé­ros, in­ter­pré­té par Bill Mur­ray, re­vit sans cesse la même jour­née jus­qu’à ce qu’il par­vienne à don­ner un sens à sa vie.

Avec le Spor­ting, c’est un peu la même his­toire. Chaque di­manche se solde par une dé­faite et ce­la conti­nue­ra tant que le SCT ne par­vien­dra pas à haus­ser son ni­veau de jeu. Par­ti­cu­liè­re­ment contre les équipes sup­po­sées plus faibles. Sauf qu’en l’oc­cur­rence, per­sonne n’est plus faible que le SCT.

Vingt bonnes mi­nutes et plus rien

Huit jours après avoir mon­tré de très belles choses contre Ro­dez, Tulle a lour­de­ment chu­té hier après­mi­di à Agde (34­10). Cinq es­sais à un. Ce­la fait beau­coup, certes, mais il n’y a pas lieu à crier au scan­dale.

Car les Cor­ré­ziens n’ont mis les in­gré­dients que du­rant 20 mi­nutes, les 20 pre­mières. De l’in­ten­si­ té, de l’in­tel­li­gence face au vent de mer, les Tul­listes fai­saient vrai­ment belle fi­gure face à des Aga­thois fâ­chés avec leur ali­gne­ment (3­3, 17e).

Et puis pa­ta­tras. Agde ga­gnait 80 mètres sur un coup de pied de mam­mouth. Tulle se met­tait à la faute. La pé­na­li­té était ra­pi­de­ment jouée à la main et Cha­baud apla­tis­sait (8­3). Il n’y avait pas en­core le feu. D’au­tant que Noail­hac ob­te­nait une pé­na­li­té face aux po­teaux tout à fait met­table. S’il n’y avait pas eu cette bour­rasque de vent.

Comme chaque di­manche ou presque, les Tul­listes se re­trou­vaient à 14 et, une fois en­core, ce­la leur coû­tait 2 es­sais en l’es­pace de 7 mi­nutes (22­3, 36e). Nor­mal, quand pra­ti­que­ment plus per­sonne ne plaque. Dé­jà qu’à 15...

Bous­cu­lés en mê­lée, les Tul­listes ne par­ve­naient même pas à pro­fi­ter de l’avan­tage du vent en se­conde pé­riode. À l’in­verse des Aga­thois qui al­laient à dame sur leur pre­mière in­tru­sion du deuxième acte (29­3, 52e).

Le Spor­ting pro­fi­tait bien d’une si­tua­tion à 15 contre 14 pour faire illu­sion avec cet es­sai de Bra­nes­cu (2910, 58e). Mais Agde ne pa­ni­quait pas et pre­nait un ma­lin plai­sir à en­fon­cer le clou à la der­nière mi­nute par un cin­quième es­sai (34­10).

« J’en ai marre des sou­rires en coin des ad­ver­saires qui nous disent “bon match” tous les di­manches », pes­tait le ca­pi­taine tul­liste Ben­ja­min Be­sombes dans le cercle de pa­roles d’après­match. Le Spor­ting est dans un jour sans fin. Et il ne s’en sor­ti­ra pas tant que cer­tains joueurs ne par­vien­dront pas à haus­ser leur ni­veau de jeu. ■

PHO­TO P. G.

TOUCHE. Comme le reste, elle a fait bonne fi­gure en dé­but de match…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.