Le dis­po­si­tif des par­rai­nages ré­no­vé pour 2017

La chasse aux si­gna­tures a dé­jà com­men­cé pour cer­tains can­di­dats

La Montagne (Brive) - - À Six Mois De La Présidentielle -

Pour être can­di­dat à l’élec­tion présidentielle, il faut obli­ga­toi­re­ment avoir ob­te­nu 500 par­rai­nages d’élus ha­bi­li­tés. D’im­por­tantes mo­di­fi­ca­tions du dis­po­si­tif des­ti­né à li­mi­ter le nombre de pré­ten­dants ont été in­tro­duites de­puis le pré­cé­dent scru­tin de 2012.

Prin­ci­pal chan­ge­ment, dans un sou­ci de trans­pa­rence : la liste in­té­grale des élus ayant par­rai­né un can­di­dat se­ra dé­sor­mais pu­bliée (au lieu de 500 noms ti­rés au sort). Les par­rai­nages se­ront ren­dus pu­blics deux fois par se­maine, les mar­dis et ven­dre­dis, par le Conseil consti­tu­tion­nel, du­rant la pé­riode concer­née, et non plus après l’éta­blis­se­ment de la liste dé­fi­ni­tive des can­di­dats. Ce­ci pour évi­ter tout faux sus­pense sur la quête des si­gna­tures.

La pé­riode de « par­rai­nage » dé­bu­te­ra le len­de­main de la pu­bli­ca­tion du dé­cret convo­quant les élec­teurs, vers le 20 fé­vrier 2017.

Les élus au­to­ri­sés à par­rai­ner doivent pro­ve­nir d’au moins 30 dé­par­te­ments ou col­lec­ti­vi­tés d’outre­mer, sans qu’au­cun de ces der­niers ne puisse four­nir plus de 10 % du to­tal, soit 50 par­rai­nages maxi­mum par dé­par­te­ment.

45.000 au to­tal

Les par­rains po­ten­tiels sont les dé­pu­tés et sé­na­teurs, dé­pu­tés eu­ro­péens, conseillers ré­gio­naux, conseillers dé­par­te­men­taux, conseillers de Pa­ris, maires, pré­si­dents de struc­tures in­ter­com­mu­nales, membres élus de l’as­sem­blée des Fran­çais de l’étran­ger… Ils de­vront dé­sor­mais trans­mettre leur par­rai­nage di­rec­te­ment au Conseil consti­tu­ tion­nel par voie pos­tale, alors qu’ils pou­vaient au­pa­ra­vant le re­mettre au can­di­dat.

Au to­tal, les can­di­dats peuvent cher­cher une si­gna­ture au­près d’un vi­vier théo­rique de quelque 45.000 élus. Mais chaque élu ne peut four­nir qu’un seul par­rai­nage, même s’il exerce plu­sieurs man­dats.

Ce filtre n’a pas em­pê­ché en 2002 la pré­sence re­cord de 16 can­di­dats au pre­mier tour de l’élec­tion présidentielle. En 2012, leur nombre avait été ra­me­né à 10.

Les par­rai­nages pour­ront être trans­mis au Conseil consti­tu­tion­nel de­puis la pu­bli­ca­tion du dé­cret de convo­ca­tion des élec­teurs jus­qu’au ven­dre­di 17 mars 2017 à 18 heures.

Ils se font sur un for­mu­laire adres­sé à cha­cun des élus par les pré­fec­tures dès la pu­bli­ca­tion du dé­cret convo­quant les élec­teurs.

Le Conseil consti­tu­tion­nel contrôle en­suite la va­li­di­té des par­rai­nages et éta­blit la liste dé­fi­ni­tive des can­di­dats à l’élec­tion dans la se­maine du 20 mars. ■

PHO­TO AFP

MA­RIANNE. Ses pré­ten­dants sont sé­lec­tion­nés via des « par­rains ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.