Coups de cou­teau : le mis en cause a été pla­cé en dé­ten­tion pro­vi­soire

La Montagne (Brive) - - Limousin Actualité -

Le Por­tu­gais de 35 ans in­ter­pel­lé sa­me­di ma­tin à Ob­jat pour des coups de cou­teau por­tés sur un com­pa­triote (voir notre édi­tion d’hier) a été pla­cé en dé­ten­tion pro­vi­soire à la mai­son d’ar­rêt de Li­moges, après avoir été pré­sen­té de­vant le juge des li­ber­tés et de la dé­ten­tion hier après­mi­di. D’après les pre­miers élé­ments de l’en­quête, une brouille entre le mis en cause et d’autres per­sonnes au­rait écla­té sur fond d’al­cool dans les cha­lets d’ob­jat où tous sont lo­gés pour la cueillette de pommes. Chas­sé, le mise cause est re­tour­né dans son cha­let, où la vic­time l’a re­joint. Ici, les ver­sions di­vergent. La vic­time, âgée d’une tren­taine d’an­nées éga­le­ment, af­firme avoir re­joint le mis en cause pour lui de­man­der d’ar­rê­ter ses agis­se­ments et s’être fait agres­ser au cou­teau. Le mis en cause lui, as­sure que c’est la vic­time qui est ve­nue avec un cou­teau et qu’il n’a fait que se dé­fendre. Quoi qu’il en soit, l’agres­seur a por­té quatre coups et bles­sé griè­ve­ment son com­pa­triote aux lèvres, aux mains, au dos et au tho­rax. Le coeur a été tou­ché. Après une opé­ra­tion qui a per­mis de le sau­ver, il a donc pu être en­ten­du par les en­quê­teurs pour don­ner sa ver­sion des faits. L’en­quête se pour­suit au­près du pôle d’ins­truc­tion de Li­moges. ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.