Des chiots à croc-quer

Le pre­mier sa­lon du chiot s’est dé­rou­lé ce week­end

La Montagne (Brive) - - Tulle Vivre Sa Ville - Lau­rianne La­fond tulle@cen­tre­france.com

La ville de Tulle re­ce­vait pour la pre­mière fois le pre­mier sa­lon du chiot, or­ga­ni­sé par Event’s Com. Il a ras­sem­blé plus d’une tren­taine de races.

Pe­tites boules de poils au re­gard câ­lin et es­piègle, le sa­lon du chiot était or­ga­ni­sé, le week­end der­nier, par la so­cié­té Event’s Com, à la salle de l’au­ze­lou. Dix­sept éle­veurs, ve­nus de toute la France, avaient fait le dé­pla­ce­ment.

Les pe­tits chiens ont le vent en poupe. Plus fa­ciles à trans­por­ter, moins coû­teux à nour­rir, ils sé­duisent. Dans sa cage, un beagle fait les yeux doux aux vi­si­teurs : « C’est un chien de chasse qui aime la vie de fa­mille, il est cool avec les en­fants, et aime le confort du ca­na­pé », sou­rit M. Ma­chi­cot, éle­veur à Mont­de­mar­san. Il est aus­si plus calme que le Jack Rus­sel, chien de pe­tite taille, qui de­mande beau­coup d’exer­cices.

Cô­té gros ga­ba­rit, si les chiens de ber­ger res­tent les fa­vo­ris des Fran­çais (toutes races confon­dues), les dogues sé­duisent de plus en plus. Du haut de ses 50 kg, le cane cor­so est un chien très pro­tec­teur qui adore les en­fants. Moins fra­gile qu’un boxer, il ne bave pas contrai­re­ment à la plu­part des mo­losses.

De 800 à 1500 € pour un chiot LOF

Si les vi­si­teurs se laissent vite at­ten­drir, les éle­veurs res­tent vi­gi­lants : « Beau­ coup de gens ne se rendent pas compte que le chiot va gran­dir et pe­ser 40 kg », ex­plique Phi­lippe Au­tis­sier, éle­veur de dogues de Ma­jorque, qui montre des pho­tos des pa­rents adultes au pu­blic.

À l’ex­té­rieur du sa­lon, les chiots font leurs pre­miers pas sur le sol tul­liste : « On a ache­té un bou­le­dogue amé­ri­cain. On est ve­nu re­gar­der hier, et on s’est ren­sei­gné sur in­ter­net. On vou­lait un bon chien de garde, af­fec­tueux », ra­conte cette fa­mille tul­liste.

Cô­té ta­rif, l’achat reste un in­ves­tis­se­ment. Pour un chiot de moins de six mois avec pe­di­gree, ins­crit au Livre des Ori­gines Fran­çais, il faut comp­ter 1.000 eu­ros pour un chi­hua­hua, entre 800 et 1.000 eu­ros pour un beagle, 900 eu­ros pour un ber­ger al­le­mand et 1.500 eu­ros pour un cane cor­so. ■

PHO­TO PIERRE BOU­CHET

SA­LON. Le la­bra­dor reste une des races pré­fé­rées des Fran­çais.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.