Gol­den State, un col­lec­tif qui fait peur

Après quatre mois sans com­pé­ti­tion of­fi­cielle, la sai­son 2016­2017 dé­marre cette nuit Avec l’ar­ri­vée de Ke­vin Du­rant à l’in­ter­sai­son, Gol­den State a confor­té son sta­tut de ter­reur de la NBA, mais il en fau­drait plus pour dé­cou­ra­ger les cham­pions en titre,

La Montagne (Brive) - - Sports L'actu Nationale -

«King James » a te­nu pa­role : en juin der­nier, il a of­fert à Cle­ve­land le pre­mier titre de son his­toire au terme d’une fi­nale au scé­na­rio pal­pi­tant et im­pro­bable. La mé­gas­tar de la NBA, épau­lée par Ky­rie Ir­ving, a as­som­mé les War­riors de Ste­phen Curry qui me­naient pour­tant trois vic­toires à une.

« Notre ob­jec­tif cette sai­son est de tout faire pour conser­ver notre titre », a in­sis­té le triple cham­pion NBA.

Les War­riors en bonne po­si­tion pour le titre

James, qui a dis­pu­té les six der­nières fi­nales NBA, chasse à 31 ans une légende, celle de son mo­dèle, Mi­chael Jor­dan, qui a rem­por­té six titres NBA avec les Chi­ca­go Bulls.

Mais les Ca­va­liers n’ont pas les fa­veurs des pro­nos­tics. Loin de là : si les ma­na­gers gé­né­raux de NBA les voient do­mi­ner la confé­rence Est et at­teindre la fi­nale, comme en 2015 et 2016, 69 % d’entre eux plé­bis­citent les War­riors pour le titre 2017 en juin pro­chain. La fran­chise d’oak­land, qui a fi­ni la der­nière sai­son ré­gu­lière avec 73 vic­toires, l’un de ses nom­breux re­cords, a frap­pé fort en juillet en s’of­frant Ke­vin Du­rant, élu meilleur joueur de NBA en 2014 et qua­druple meilleur mar­queur de NBA.

À 28 ans, Du­rant, qui tourne à une moyenne de 27,4 points par match de­puis ses dé­buts en 2007, veut rem­por­ter le titre qui lui a en­core échap­pé avec Ok­la­ho­ma Ci­ty (dé­faite 4­3 en fi­nale de confé­rence face à Gol­den State en 2015­2016, ndlr).

« C’est dif­fé­rent ici, ce n’est pas une cri­tique de mes an­ciens co­équi­piers, mais je vais de l’avant », a in­sis­té « Du­ran­tu­la », qui re­trou­ve­ra le Thun­der et Rus­sell West­brook, très re­mon­té, dès le 3 no­vembre.

Gol­den State, une « su­per team » sans égal

L’autre star de Gol­den State, Ste­phen Curry, a as­su­ré que l’ar­ri­vée de Du­rant, dont le sa­laire an­nuel dé­passe les vingt mil­lions de dol­lars, et la créa­tion d’une « su­per team » sans égal dans l’his­toire ré­cente, ne se tra­dui­saient pas par un sur­croît de pres­sion.

« On se sait at­ten­du, mais on est ha­bi­tué et on a confiance en nous. Ce qui est sûr, c’est que cette sai­son se­ra dif­fé­rente », a pré­ve­nu le double MVP en titre.

Steve Kerr va tout faire pour que la sai­son soit dif­fé­rente : « On va plus faire tour­ner le groupe, on l’a beau­coup fait la sai­son der­nière dé­jà, mais la quête du re­cord (de la meilleure sai­son ré­gu­lière de l’his­toire, ndlr) nous a coû­té cher, au ni­veau de l’in­flux men­tal, plus qu’au ni­veau phy­sique », a ad­mis l’en­traî­neur de Gol­den State.

Les Spurs, eux, ont peut­être per­du leur em­blé­ma­tique Tim Dun­can, mais ils ont re­cru­té Pau Ga­sol et ra­jeu­ni leur ef­fec­tif. Les Los An­geles Clip­pers ont, sur le pa­pier avec Ch­ris Paul, Blake Grif­fin, Deandre Jor­dan et Paul Pierce, pour sa der­nière sai­son, une équipe pou­vant vi­ser le titre, tan­dis qu’ok­la­ho­ma Ci­ty et Hous­ton ont res­pec­ti­ve­ment avec West­brook et James Har­den deux lea­ders très re­van­chards.

À l’est, les Knicks ont fait des pa­ris ris­qués et oné­reux en fai­sant ve­nir de Chi­ca­go Der­rick Rose et Joa­kim Noah. Mia­mi a dé­fi­ni­ti­ve­ment tour­né la page de sa pé­riode do­rée avec le dé­part vers Chi­ca­go de Dwyane Wade tan­dis que Ch­ris Bosh, le der­nier re­pré­sen­tant du « Big Th­ree », est tou­jours en proie à des pro­blèmes de san­té. ■

DUO. La paire com­po­sée de Ke­vin Du­rant (à gauche) et d’être spec­ta­cu­laire pour la sai­son 2016-2017. Ste­phen Curry pro­met

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.