La gas­tro­no­mie s’adapte au lo­ca­taire !

La Montagne (Brive) - - Jeux -

En cas d’al­ter­nance, en 2017, « le chan­ge­ment à l’élysée ne se­ra pas que po­li­tique, mais aus­si gas­tro­no­mique », se­lon le chef cui­si­nier Ber­nard Vaus­sion, qui a ser­vi six pré­si­dents.

Si un nou­veau lo­ca­taire fait son en­trée rue du Fau­bourg Saint­ho­no­ré, au prin­temps pro­chain, les cui­sines vont « s’ap­puyer sur les goûts per­ son­nels du nou­veau pré­sident », ex­plique Ber­nard Vaus­sion, 63 ans, re­trai­té des four­neaux de la Ré­pu­blique de­puis 2013 : « Ça peut to­ta­le­ment chan­ger. On peut pas­ser du pois­son à la viande, ou à la vo­laille. C’est à nous de nous adap­ter ! »

En­tré sous Pom­pi­dou comme com­mis­cui­si­nier, sor­ti comme chef des cui­sines sous Fran­çois Hol­lande, Ber­nard Vaus­sion a connu son lot de tran­si­tions po­li­tiques au cours de sa car­rière. À chaque al­ter­nance, le chef des cui­sines tient, peu après l’in­ves­ti­ture du nou­veau pré­sident, une jour­née de réu­nion avec le chef de l’état ou sa com­pagne

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.