Pre­miers pas au Pays des ins­tru­ments

ÉVEIL MU­SI­CAL A Saint­par­doux­l’or­ti­gier, Cé­cile Sagne dé­montre que la mu­sique se dé­couvre à tout âge

La Montagne (Brive) - - Brive Jeunesse & Co - Pris­cille Peyre

Trom­pet­tiste de for­ma­tion, Cé­cile Sagne se lance dans l’ini­tia­tion mu­si­cale pour tous… à com­men­cer par les tout-pe­tits.

Mi­di. L’heure de l’éveil pour les élèves de grande sec­tion de Saint­par­doux­l’or­ti­gier. Pas ce­lui qui met fin à la sieste, non. Cet éveil­là est mu­si­cal, concoc­té sur­me­sure par une toute jeune in­ter­ve­nante en mi­lieu pé­ri­sco­laire.

Cé­cile Sagne a 36 ans et quelques an­nées de tra­vail en usine der­rière elle. Un mé­tier qui n’a pas su l’épa­nouir, con­trai­re­ment à sa pas­sion de longue date : la mu­sique. Alors, en août der­nier, la trom­pet­tiste a fait le pa­ri de l’au­toen­tre­prise, dans le do­maine mu­si­cal, bien sûr. Un chal­lenge qui se ré­sume en quelques mots : « Rendre la mu­sique ­tou­jours elle !­ ac­ces­sible à cha­cun en adap­tant l’ap­pren­tis­sage à l’élève ».

« Pé­da­go-lu­dique »

Ce jour­là, l’as­sis­tance se com­pose de onze pe­tits bouts quelque peu im­pres­sion­nés. Mais Cé­cile Sagne sait y faire pour les mettre à l’aise. Des notes égre­nées sur son mé­tal­lo­phone, un « bon­jour les en­fants » chan­ton­né par­des­sus la gamme : le ton est don­né, doux et mé­lo­dieux. Et même si le temps presse (une de­mi­heure seule­ment avant que ne sonne la can­tine), pas ques­tion de cou­rir après le chro­no. L’ate­lier est soi­gneu­se­ment or­ches­tré, abor­dant un maxi­mum de com­pé­tences dans le cré­neau im­par­ti. D’abord, les ma­ra­cas, pour dé­cou­vrir la ryth­mique et les nuances : « On se­coue très fort ! Et main­te­nant, tout dou­ce­ment. Chuuuut… On écoute le si­lence… ». En­suite, une de­vi­nette. Cachée der­rière un pa­ravent, Cé­cile Sagne joue. De la trom­pette ? « Ce n’est pas une trom­pette, mais ça y res­semble ! », lance­t­elle en ré­ponse aux en­fants. Et de dé­voi­ler son bugle dans une in­ter­pré­ta­tion « en live » de la Reine des Neiges, jeune pu­blic oblige.

« Ce qui m’in­té­resse, c’est la pé­da­go­gie », confie la trom­pet­tiste de for­ma­tion. Des as­tuces, elle en a plein ses va­lises, bon­dées pour l’oc­ca­sion… de tuyaux d’ar­ro­sage ! Qui, dé­tour­nés de leur fonc­tion pre­mière, se trans­forment en ins­tru­ments de for­tune. Une em­bou­chure d’un cô­té, un en­ton­noir ren­ver­sé de l’autre, une pin­cée d’ima­gi­na­tion pour sau­pou­drer le tout, et voi­là qu’ap­pa­raît un bugle de plas­tique ­ les pis­tons en moins ­ !

Reste à en ex­traire un son. « Qu’est­ce que je dois faire pour qu’on en­tende quelque chose ? Souf­fler ? » Vaine ten­ta­tive. Souf­fler plus fort ? Tou­jours rien. Souf­fler en pin­çant les lèvres ? En­fin, le chuin­te­ment re­ten­tit ! Il suf­fi­sait de « faire l’abeille », bien sûr ! Mais cel­le­là ne lais­se­ra que des bons sou­ve­nirs dans les chères têtes blondes. ■

Pra­tique. Pour contac­ter Cé­cile Sagne : 06.30.95.74.78 ou www.saint­pa­zic.jim­do.com.

PHO­TO FRÉ­DÉ­RIC LHERPINIÈRE

DÉ­MONS­TRA­TION. In­ter­pré­ter la Reine des Neiges, une as­tuce in­faillible pour cap­ter l’at­ten­tion des tout-pe­tits.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.