Re­gar­der, ma­ni­pu­ler, écou­ter… avant d’apprendre à jouer

La Montagne (Brive) - - Brive Jeunesse & Co -

Se lan­cer dans un ins­tru­ment, oui… mais le­quel ? La ré­ponse se trouve peut-être à Saint-par­doux-l’or­ti­gier.

Dans la pe­tite pièce amé­na­gée par Cé­cile Sagne, des gui­tares, un pia­no, une bat­te­rie, un ac­cor­déon, un vio­lon, des flûtes tra­ver­sière, à bec, à cou­lisse, un trom­bone, un saxo­phone, une cla­ri­nette, des djem­bés, plu­sieurs di­zaines de tam­bou­rins, des tri­angles de toutes tailles, un har­mo­ni­ca et tant d’autres tré­sors soi­gneu­se­ment en­tre­po­sés.

Ici, l’élève es­saye avant de se dé­ci­der. Ac­com­pa­gné par la maî­tresse des lieux, il ma­ni­pule, écoute, re­garde, dé­crypte les quelques ins­tru­ments qu’il a lui­même sé­lec­tion­nés. Le choix ne se fait qu’après, au bout d’une ou plu­sieurs séances de dé­cou­verte. As­sez, en tout cas, pour « se rendre compte de la contrainte » in­hé­rente à chaque en­gin.

Pour tout âge

La dé­marche s’adresse aux en­fants sans li­mite d’âge (*), mais pas seule­ment. « Les places sont de plus en plus rares dans les conser­va­toires, sur­tout pour les adultes ». Les­quels ai­me­raient, éga­le­ment, un sui­vi mieux adap­té à leur sta­tut de dé­bu­tant. « D’une ma­nière gé­né­rale, je fais ce qui plaît aux élèves. Je veux qu’ils se fassent plai­sir ». En tra­vaillant à par­tir de leurs mu­siques pré­fé­rées, par exemple, ou en s’ap­puyant sur des vi­déos. « Moi aus­si je me forme. J’uti­lise des mé­thodes, j’en­tre­tiens un con­tact per­ma­nent avec les pro­fes­seurs de mu­sique de Tulle. Comme ça, je vois en­core mieux où sont les dif­fi­cul­ tés, et comment les le­ver ».

Les plus jeunes s’ini­tient à la bat­te­rie avec des ba­guettes de cou­leur, dé­couvrent les pul­sa­tions en chaus­sant des gre­lots et les va­ria­tions de hau­teur à coups de ca­zou.

L’idée étant, tou­jours, de s’adap­ter à l’ap­pre­nant, de le mettre à l’aise. D’ailleurs, en cas de blo­cage, Cé­cile Sagne « n’in­siste pas. Mon but n’est pas de bra­quer les gens », bien au contraire. Celle qui a lan­cé Saint­pa­Zic en août der­nier ai­me­rait dé­mo­cra­ti­ser la mu­sique, mul­ti­plier les ate­liers in­di­vi­duels ou de groupes (au­près des col­lec­ti­vi­tés, des as­so­cia­tions, des écoles…). Elle aus­si se lance, mais se donne les moyens de ses ob­jec­tifs. Un bel exemple pour ses fu­turs ap­pren­tis. ■

(*) Les en­fants de moins de six ans doivent être ac­com­pa­gnés d’un adulte.

PHO­TO FRED LHERPINIÈRE

MA­RA­CAS. Quel plai­sir de faire son­ner les « oeufs » !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.