GM & S a man­da­té un ca­bi­net d’ex­per­tise

La Montagne (Brive) - - Limousin Faits Divers -

Suite aux in­quié­tudes des sa­la­riés de l’usine GM & S In­dus­try ex­pri­mées dans notre édi­tion d’hier, l’ac­tion­naire « tient à pré­ci­ser qu’il a été in­for­mé ré­cem­ment de la dé­gra­da­tion fi­nan­cière de l’en­tre­prise et a dé­ci­dé de man­da­ter un ca­bi­net d’ex­per­tise in­dé­pen­dant, Ma­zars, pour faire un diag­nos­tic de la si­tua­tion et ai­der à la re­cherche de so­lu­tions aux pro­blèmes stra­té­giques po­sés. Cet au­dit est en cours et les conclu­sions doivent in­ter­ve­nir avant fin no­vembre. Par ailleurs, le mi­nis­tère de l’in­dus­trie a pris l’ini­tia­tive d’un ren­dez­vous pour re­cueillir l’avis de l’ac­tion­naire sur la si­tua­tion de l’en­tre­prise et a été in­for­mé de la dé­ci­sion de l’au­dit. En ce qui concerne les as­pects com­mer­ciaux, comme à chaque re­prise d’en­tre­prise après un re­dres­se­ment ju­di­ciaire long, il faut du temps aux clients his­to­riques qui ont souf­fert des dif­fi­cul­tés de l’époque Al­tia, pour re­prendre confiance et ac­cep­ter de confier de nou­veaux mar­chés à l’en­tre­prise. GM & S In­dus­try a fait ses meilleurs ef­forts pour at­teindre ces ob­jec­tifs et a ob­te­nu des suc­cès dans la di­ver­si­fi­ca­tion en tô­le­rie no­tam­ment. S’agis­sant des construc­teurs au­to­mo­biles et équi­pe­men­tiers de rang 1, le pro­ces­sus est sou­vent plus long pour un re­tour à la confiance ». ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.