Le chauf­fard condam­né et écroué

Un Tul­liste de 29 ans pré­sen­té en com­pa­ru­tion im­mé­diate

La Montagne (Brive) - - Pays De Tulle Actualités - Ju­lien Ba­chel­le­rie

Un homme pour­sui­vi pour 11 in­frac­tions à tra­vers trois pro­cé­dures a été condam­né, hier, par le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Tulle à une peine de pri­son ferme et a été in­car­cé­ré dans la fou­lée. Le pré­ve­nu âgé de 29 ans, pré­sen­té en com­pa­ru­tion im­mé­diate de­vant les juges, de­vait ré­pondre de dé­lits rou­tiers. Les der­niers en date, à la suite des­quels il a été arrêté puis pré­sen­té à la jus­tice, re­montent au wee­kend der­nier.

Longue sé­rie de dé­lits rou­tiers

« Vous avez été in­ter­pel­lé au sor­tir d’un éta­blis­se­ment de nuit le 22 oc­tobre 2016 avec un taux de 0,45 mg d’al­cool/litre de sang. Vous n’étiez par ailleurs pas en me­sure de pré­sen­ter votre per­mis de conduire, car ce­lui­ci a été in­va­li­dé après avoir per­du tous vos points », rap­pelle la pré­si­dente.

La longue liste des faits re­pro­chés se pour­suit : « Le 30 avril 2015, vous avez été arrêté suite à un ex­cès de vi­tesse à Cor­nil. Vous rou­liez à 120 km/h au lieu de 90 km/h. Là dé­jà, vous n’avez pas pu pré­sen­ter votre per­mis et les gen­darmes se sont ren­du compte que vous rou­liez sans do­cu­ment va­lide. Par ailleurs, vous ne dis­po­siez pas d’as­su­rance pour ce vé­hi­cule et le cer­ti­fi­cat d’im­ma­tri­cu­la­tion a été mo­di­fié. »

En­fin, le Tul­liste est mis en cause pour avoir, le 1er jan­vier 2016, grillé deux feux rouges à Tulle, de s’être sous­trait à un contrôle de po­lice avant d’em­bou­tir une voi­ture sta­tion­née et de réus­sir à prendre la fuite à pied. Convo­qué dans la fou­lée des faits du prin­temps 2015, le chauf­fard ne s’était pas pré­sen­té de­vant le pro­cu­reur de la Ré­pu­blique qui, hier, tem­pê­tait : « Raz le bol Mon­sieur ! » avant de pré­ci­ser : « Lorsque vous vous êtes sous­trait au contrôle de po­lice le 1er jan­vier, vous avez man­qué de per­cu­ter une voi­ture à un carrefour. Vous rou­liez à vive al­lure, on est pas­sé à cô­té d’un drame ! » Une peine de 12 mois de pri­son ferme, dont 6 avec sur­sis et mise à l’épreuve est re­quise avec in­ter­dic­tion de re­pas­ser le per­mis du­rant 6 mois, deux amendes de 200 € cha­cune. Un man­dat de dé­pôt est sol­li­ci­té. L’avo­cate de la dé­fense a ce­pen­dant mis l’ac­cent sur la bonne foi du mis en cause : « Au­jourd’hui, il as­sume ses res­pon­sa­bi­li­tés et a pris conscience de la gra­vi­té des faits ». Elle a par ailleurs de­man­dé la re­laxe pour le dé­faut de per­mis de conduire du 30 avril 2015 ex­pli­quant, preuve à l’ap­pui, que « [son] client n’avait alors pas connais­sance de cette in­va­li­da­tion du per­mis, le do­cu­ment ayant été re­mis à ses pa­rents par le fac­teur et non à lui. »

12 mois ferme, dont 8 avec SME

Fai­sant droit à cette de­mande, le tri­bu­nal a ce­pen­dant sui­vi en par­tie les ré­qui­si­tions et a pro­non­cé une peine de 12 mois ferme, dont 8 avec sur­sis et mise à l’épreuve avec obli­ga­tion de pas­ser un stage de sé­cu­ri­té routière et de tra­vail. L’homme de­vra éga­le­ment s’ac­quit­ter de deux amendes de 150 € cha­cune et de­vra in­dem­ni­ser les par­ties ci­viles pour la voi­ture en­dom­ma­gée. En­fin, un man­dat de dé­pôt a été dé­cer­né à son en­contre. ■

PHOTO A. GAU­DIN

TGI. Le pré­ve­nu a été pré­sen­té après son in­ter­pel­la­tion, sa­me­di der­nier, pour de nou­veaux dé­lits rou­tiers.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.