« L’homme neuf » de la droite

Le porte­pa­role de Bru­no Le Maire en Corrèze jeu­di

La Montagne (Brive) - - Corrèze Actualité - Émi­lie Auf­fret

Franck Ries­ter, porte-pa­role de Bru­no Le Maire, était en Corrèze, jeu­di soir, pour une réunion pu­blique à Ob­jat. Il an­nonce la ve­nue du can­di­dat à la pri­maire à droite le 18 no­vembre à Brive.

«Et pour­quoi on se­rait les seuls à ne pas faire confiance à un homme neuf pour ou­vrir une page de ré­formes ? ». Le porte­pa­role de Bru­no Le Maire, Franck Ries­ter, de pas­sage en Corrèze jeu­di soir, prend l’exemple d’an­ge­la Mer­kel en Al­le­magne « qu’on ap­pe­lait la ga­mine. Au Ca­na­da avec Jus­tin Tru­deau, en Ita­lie avec Mat­teo Ren­zi, en Grande­bre­tagne avec Da­vid Ca­me­ron, d’une cer­taine fa­çon… ». Car c’est la ligne de cam­pagne de l’an­cien mi­nistre de l’agri­cul­ture, can­di­dat à la pri­maire de la droite et du centre (20 et 27 no­vembre) : me­ner des ré­formes qui ont été faites ailleurs mais pas en France à tra­vers un « contrat pré­si­den­tiel ».

« C’est ce­lui qui a fait le diag­nos­tic le plus abou­ti de la né­ces­si­té, pour réus­sir les ré­formes, de chan­ ger le sys­tème po­li­tique fran­çais », pré­cise Franck Ries­ter, en­tou­ré de Pas­cal Coste, pré­sident du con­seil dé­par­te­men­tal, Laurent Dar­thou, son di­rec­teur de ca­bi­net, Ma­thieu Oli­vei­ra, élu à Égle­tons, Di­dier Sa­lou, membre du co­mi­té de sou­tien et Mi­ chel Caillard, élu de Tulle.

Il évoque l’exem­pla­ri­té. « C’est le seul qui veut li­mi­ter le cu­mul des man­dats, le nombre de man­dats dans le temps, obli­ger les hauts fonc­tion­naires à dé­mis­sion­ner de la haute fonc­tion pu­blique s’ils font de la po­li­tique, pu­ blier leurs ca­siers ju­di­ciaires, la ré­duc­tion du nombre de dé­pu­tés et de sé­na­teurs… Des ré­formes de fonds mais aus­si d’ef­fi­ca­ci­té. Un an pour vo­ter la loi Ma­cron pour avoir l’avan­tage de quelques bus pour ve­nir en Corrèze, ce n’est pas pos­sible ! » Ce sont sur ces idées que Bru­no Le Maire compte se dé­mar­quer de ses ad­ver­saires à droite.

Quant au re­gard de son porte­pa­role sur la cam­pagne, « on sent bien qu’il y a en­core beau­coup d’in­dé­ci­sion. Les gens at­tendent de voir les dé­bats ». Pour Franck Ries­ter, il y a les « fans » de Nicolas Sar­ko­zy et ceux qui ne veulent pas de l’an­cien pré­sident. « Ceux­là pensent que le meilleur can­di­dat : c’est Alain Juppé. On leur ex­plique que pour une élec­tion à deux tours, au pre­mier on choi­sit le vote de l’es­poir. Au se­cond, il se­ra bien temps de vo­ter pour faire battre Nicolas Sar­ko­zy et Fran­çois Fillon qui ont le bi­lan 2007­2012 qu’on connaît ». ■

Bru­no Le Maire à Brive. Le can­di­dat de la pri­maire de la droite et du centre se­ra à Brive le 18 no­vembre pour un mee­ting aux Trois Pro­vinces.

PHOTO FRÉ­DÉ­RIC LHERPINIÈRE

JEU­DI SOIR. Franck Ries­ter en Corrèze.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.