Le choix du ma­té­riau, un dé­fi pour ga­ran­tir la qua­li­té

Les Sièges d’argentat, une en­tre­prise fa­mi­liale qui ex­celle dans le mo­bi­lier de pres­tige

La Montagne (Brive) - - Région Actualité - Ro­bert Gui­not

La 17e édi­tion des Jour­nées na­tio­nales de la laine de Fel­le­tin s’est ache­vée hier soir. Dès ven­dre­di, les vi­si­teurs ve­nus de toute la France et de plu­sieurs pays eu­ro­péens ont af­flué.

Cette ma­ni­fes­ta­tion, or­ga­ni­sée par l’as­so­cia­tion Fel­le­tin pa­tri­moine en­vi­ron­ne­ment, consti­tue la vi­trine in­con­tour­nable de la fi­lière laine du Mas­sif cen­tral. Le sa­lon des créa­teurs a réuni 140 ex­po­sants alors que dans le même temps l’es­pace Lai­na­mac a pré­sen­té une ex­po­si­tion consa­crée au mo­bi­lier des an­nées 1920 et contem­po­rain.

Au­bus­son-fel­le­tin et Argentat se rap­prochent

L’ex­po­si­tion de Lai­na­mac com­por­tait trois îlots, l’un dé­vo­lu aux col­lec­tions de la Ci­té in­ter­na­tio­nale de la ta­pis­se­rie, deux aux Sièges d’argentat et à sa marque Ecart in­ter­na­tio­nal. Cette pré­sen­ta­tion illustre une mis­sion de Lai­na­mac (In­no­va­tion laine Mas­sif cen­tral, as­so­cia­tion ba­sée à Fel­le­tin) qui se pose de plus en plus en par­te­naire des en­tre­prises de la fi­lière tex­tile du Mas­sif cen­tral. Elle les rap­proche et les in­cite à col­la­bo­rer.

Ain­si, deux fau­teuils pi­vo­tants de la ma­nu­fac­ture cor­ré­zienne, ex­po­sés à Fel­le­tin, spé­cia­le­ment créés pour les jour­nées de la laine, ont été réa­li­sés avec de la laine Bi­zet et Noir du Ve­lay, avec un tis­su d’une en­tre­prise du Tarn, le Passe­tram. L’un uti­lise du bois de chêne et l’autre un bois exo­tique.

Sur le même es­pace, un ta­pis tuft de Jo­ry Pra­delle, ar­tiste creu­sois, a été tis­sé par la Ma­nu­fac­ture Pin­ton (Fel­le­tin), avec de la laine Bi­zet. Le der­nier îlot de l’ex­po­si­tion mon­trait des sièges de l’en­tre­prise cor­ré­zienne, ré­pliques de mo­dèles his­to­riques de ses col­lec­tions. C’est ain­si que l’en­tre­prise des Sièges d’argentat se rap­proche des ate­liers de tis­sage d’au­bus­son­fel­le­tin et de la Ci­té in­ter­na­tio­nale de la ta­pis­se­rie.

Bien en­ten­du, Pas­cal La­peyre, le di­rec­teur gé­né­ral des Sièges d’argentat, était ra­vi de bé­né­fi­cier d’une telle vi­trine pro­mo­tion­nelle. Il rap­pe­lait tout d’abord que l’en­tre­prise fa­mi­liale a été créée par son père, Re­né, en 1978. Ce der­nier, jus­qu’alors res­pon­sable d’une fa­brique eu­ro­péenne de sièges a eu en­vie de fon­der son en­tre­prise pour pro­duire des meubles dif­fé­rents, s’ins­cri­vant dans le haut de gamme. Les Sièges d’argentat dis­pose, sur les berges de la Dor­dogne, d’une uni­té de pro­duc­tion de 6.000 m², elle em­ploie 25 sa­la­riés.

« Nous sommes au­jourd’hui l’une des der­nières ma­nu­fac­tures de meubles qui, en France, fa­brique les meubles de A à Z. Nous em­ployons en consé­quence aus­si bien des ébé­nistes que des ta­pis­siers », ex­plique Pas­cal La­peyre. Ain­si, les fau­teuils, les ca­na­pés, les chaises, les bancs sont fa­bri­qués, as­sem­blés et cou­sus par les sa­la­riés cor­ré­ziens. Cer­tains ar­ticles, comme le lam­pa­daire An­drée Put­man ex­po­sé à Fel­le­tin sont is­sus de la sous­trai­tance.

Les Sièges d’argentat ont créé la marque Écart in­ter­na­tio­nal qui, avec ses ar­ticles nu­mé­ro­tés et si­gnés de grands de­si­gners, in­carne l’ex­cel­lence fran­çaise du mo­bi­lier. Écart in­ter­na­tio­nal dis­pose, par exemple, l’ex­clu­si­vi­té d’an­drée Put­man, cé­lèbre de­si­gner dé­cé­dée en 2013 (et créa­trice dans les an­nées 1970 du stu­dio Écart).

« Au­jourd’hui, nous édi­tons en ex­clu­si­vi­té An­drée Put­man mais aus­si d’autres grands de­si­gners comme Jean­mi­chel Franck, Adolphe Cha­naux, Ei­leen Gray ou en­core Pierre Cha­reau », pré­cise le di­rec­teur des Sièges d’argentat.

Dans des bou­tiques pres­ti­gieuses

La ma­nu­fac­ture d’argentat tra­vaille ré­gu­liè­re­ment pour des ar­chi­tectes d’in­té­rieur. Ses meubles ont pris place dans les bou­tiques de marques de pres­tige, de Louis Vuit­ton, à Car­tier, en pas­sant par Twit­ter, Long­champ, Dior, Chau­met et des hô­tels de luxe de Pa­ris et de dif­fé­rents pays. Elle a réa­li­sé du mo­bi­lier pour des ga­le­ries d’art, des yachts ou en­core des pa­que­bots. Elle fa­brique en­fin des pro­duits des­ti­nés spé­cia­le­ment à l’hô­tel­le­rie et aux col­lec­ti­vi­tés. « Nous avons pris le par­ti de l’in­no­va­tion tout en nous ap­puyant sur les grands de­si­gners et ar­chi­tectes d’in­té­rieur, afin de ré­pondre aux at­tentes d’une clien­tèle exi­geante », sou­ligne Pas­cal La­peyre. ■

ES­PACE SIÈGES D’ARGENTAT. ses ca­na­pés. Pas­cal La­peyre as­sis sur l’un de

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.