SI ELLE EN­TRAIT AU PAN­THÉON, SI­MONE VEIL SE­RAIT LA CIN­QUIÈME FEMME

La Montagne (Brive) - - France & Monde -

TOM­BEAU. Des « grands hommes ». Le Pan­théon, où de nom­breuses per­son­na­li­tés ai­me­raient voir re­po­ser Si­mone Veil est de­puis plus de cent ans la né­cro­pole laïque des « grands hommes » fran­çais dont la « pa­trie re­con­nais­sante » veut ho­no­rer la mé­moire. Si elle y fai­sait son en­trée, Si­mone Veil, sym­bole du com­bat pour l’éman­ci­pa­tion fé­mi­nine, se­rait seule­ment la cin­quième femme (contre 76 hommes) à être ho­no­rée dans ce « temple » de la Ré­pu­blique. Mi­ra­beau, l’un des ins­pi­ra­teurs de la Ré­vo­lu­tion, fut le pre­mier à y en­trer le 4 avril 1791. Il est sui­vi par Vol­taire, puis JeanJacques Rous­seau en 1794. Par­mi les 80 « pan­ théo­ni­sés », plu­sieurs, comme le poète Ai­mé Cé­saire, n’ont ce­pen­dant pas eu leur dé­pouille trans­fé­rée dans la crypte. Re­né Des­cartes at­tend son trans­fert de­puis trois siècles. Vic­tor Hu­go, Émile Zo­la (1908), Jean Mou­lin (1964), Ma­rie Cu­rie (1995), Alexandre Dumas (2002) ont été re­çus au Pan­théon lors de cé­ré­mo­nies par­ti­cu­liè­re­ment émou­vantes. Quatre ré­sis­tants (Ger­maine Til­lion, Ge­ne­viève de Gaulle­an­tho­nioz, Pierre Bros­so­lette et Jean Zay) sont les der­niers « pan­théo­ni­sés » en 2015. Seules quatre femmes y sont ac­tuel­le­ment in­hu­mées sous la de­vise : So­phie Ber­the­lot, Ma­rie Cu­rie, Ger­maine Til­lion et Ge­ne­viève de Gaulle­an­tho­nioz.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.