250 bou­teilles ori­gi­nales pour sus­ci­ter l’en­vie

La Montagne (Brive) - - Le Fait Du Jour -

250 bou­teilles, ré­par­ties en seize caisses de six peintes à la main à l’ef­fi­gie de chan­teurs, groupes et ac­teurs my­thiques, ain­si qu’une tren­taine de mag­nums, sur les 110.000 pro­duites sur l’ex­ploi­ta­tion en 2015, ar­borent l’éti­quette des­si­née par Jean-mi­chel Tixier.

Une goutte d’eau face aux à la convoi­tise des ama­teurs de Châ­teau Fleur Car­di­nale qui avaient, en vain, po­sé des ré­ser­va­tions bien avant que l’éti­quette ne soit dé­voi­lée, ex­plique Ca­ro­line De­cos­ter.

Les consom­ma­teurs évo­luent. Il est loin le temps où chaque an­née à la même époque, in­va­ria­ble­ment, on ache­tait une caisse de Saint­émilion que nous lais­sions vieillir. Les clients pa­pillonnent, goûtent autre chose. Le but est qu’ils re­viennent à nous en sa­chant que ce que nous leur pro­po­sons est stable. Il faut que les clients se disent qu’il y a tou­jours quelque chose de sym­pa et de nou­veaux chez Fleur Car­di­nale et Croix Car­di­nale ». « On surfe sur cette vague, c’est vrai », concède Lu­do­vic De­cos­ter. « Bor­deaux est à la source de tout ce qui se passe ailleurs, es­time Flo­rence De­cos­ter. Ce n’est pas une ré­gion en­dor­mie même si elle semble conser­ver un ca­rac­tère tra­di­tion­nel. Et elle est à l’écoute de tout ce qui se passe ailleurs éga­le­ment. Nous pro­gres­sons en­core ».

PHO­TO S. LE­FEVRE

DÉ­CA­LÉ. L’éti­quette casse les codes du cô­té aris­to­cra­tique du Saint-émilion. Ce qui n’est pas pour dé­plaire à Ca­ro­line et Lu­do­vic De­cos­ter.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.