Pour le Bri­viste Alain Gi­rard, « c’est un titre ho­no­ri­fique »

La Montagne (Brive) - - Le Fait Du Jour - Ma­ryne Le Goff

Chez Brive Ton­ne­liers se cache un Meilleur Ou­vrier de France. Alain Gi­rard a dé­cro­ché son di­plôme en 2007 et ne compte pas s’ar­rê­ter en si bon che­min.

Voi­là main­te­nant dix ans qu’alain Gi­rard, maître ton­ne­liers chez Brive Ton­ne­liers, est cer­ti­fié « MOF ». Après une for­ma­tion d’ébé­niste, il s’est tour­né vers Ton­nel­le­rie Da­my en Bour­gogne, puis est ar­ri­vé à Brive en 1998. En 2007 il a eu une idée : « Je me suis dit qu’il fal­lait que je va­lide mes ac­quis. Je me suis donc lan­cé dans ce concours ». Un tra­vail achar­né

Côtes à res­pec­ter, contraintes tech­niques, ima­gi­na­tion, conseils, sculp­ture… Le fu­tur MOF met un an et de­mi à réa­li­ser son tra­vail im­po­sé. Sur les 2.400 can­di­dats ins­crits au dé­part, il fait par­tie des 240 re­çus. « Le su­jet était dans mes cordes, ex­plique­t­il tout en je­tant un oeil à son oeuvre. J’ai tra­vaillé cha­ que soir, les week­ends et pen­dant les va­cances. C’était un beau chal­lenge même si c’est com­pli­qué de se lan­cer quand on tra­vaille à cô­té ».

Ré­cep­tion à la Sor­bonne, à l’ély­sée, à la pré­fec­ture… Le maître ton­ne­lier a été la fier­té de sa fa­mille. « Être Meilleur Ou­vrier de France est un titre ho­no­ri­fique, une re­con­nais­sance pro­fes­sion­nelle, la va­li­da­tion d’an­nées de pra­tique », re­con­naît­il. Et ce n’est pas ter­mi­né : Alain Gi­rard s’est ins­crit il y a quelques jours pour le di­plôme de MOF en bois­sel­le­rie.

AC­COM­PLIS­SE­MENT. Chez Brive Ton­ne­liers, l’oeuvre réa­li­sée par Alain Gi­rard est ex­po­sée. PHO­TO PAS­CAL PERROUIN

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.