Ga­bart, double pre­mière

La Montagne (Brive) - - Sports | L'actu Nationale -

A bord de son ba­teau der­nier cri, Fran­çois Ga­bart (Ma­cif) s’est of­fert hier The Bridge, la pre­mière des courses met­tant aux prises les plus grands tri­ma­rans de la pla­nète après une tra­ver­sée de l’at­lan­tique en équi­page en 8 jours et 31 mi­nutes.

Avec cette vic­toire, Ga­bart s’est em­pa­ré de la place de n° 1 de la ca­té­go­rie des Ul­time, les maxi­tri­ma­rans les plus per­for­mants. Cette course in­édite entre 4 ba­teaux géants de com­pé­ti­tion est une rampe de lan­ce­ment d’une sé­rie de confron­ta­tions qui trou­ve­ra son apo­gée dans une course au­tour du monde en 2019 en so­li­taire. Du ja­mais vu en mul­ti­coque.

Ce ma­rin très ta­len­tueux de 34 ans a été meilleur que ses il­lustres aî­nés que sont Fran­cis Joyon (Idec), dé­ten­teur du re­cord au­tour du monde en équi­ page (Tro­phée Jules Verne) en 40 jours, Tho­mas Co­ville (So­de­bo), dé­ten­teur du re­cord du tour du monde en so­li­taire (49 jours) et Yves Le Blé­vec (Ac­tual).

Il est ar­ri­vé sous le pont Ver­ra­za­no à New York, 8 jours après avoir pris le dé­part à Saint­na­zaire, le 25 juin.

Le vain­queur du Ven­dée Globe 2012/2013 a pris beau­coup de plai­sir à par­ta­ger cette aven­ture avec ses cinq membres d’équi­page mais a été quelque peu frus­tré de ne pas pou­voir lan­cer sa su­per ma­chine au­tant qu’il l’au­rait sou­hai­té. « On a beau avoir des ba­teaux ma­giques il faut du vent pour lan­cer la ma­chine et là il y a eu beau­coup de mo­ments où le vent n’était pas là », a­t­il re­gret­té.

UL­TIME. Ga­bart et son équi­page sont ar­ri­vés à New-york en 8 jours et 31 mi­nutes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.