Bru­gnaut dans la peau du pe­tit nou­veau

Le nou­veau pi­lier gauche du CABCL fait un saut dans l’in­con­nu après sept sai­sons au Ra­cing

La Montagne (Brive) - - Sports | Limousin - Ben­ja­min Pom­mier ben­ja­min.pom­mier@cen­tre­france.com

En fin de contrat après sept sai­sons pas­sées au Ra­cing, Ju­lien Bru­gnaut est ar­ri­vé en Corrèze dans ses pe­tits sou­liers. Comme un pe­tit jeune à… 35 ans.

«Avant de re­prendre l’en­traî­ne­ment lun­di, ma femme m’a en­voyé un sms en me sou­hai­tant “bonne ren­trée des classes”. »

Car après sept sai­sons pas­sées sous les cou­leurs du Ra­cing 92, Ju­lien Bru­gnaut a quit­té le cos­tume du tau­lier de ves­tiaire pour ce­lui du pe­tit nou­veau.

« Au bout de l’aven­ture au Ra­cing »

« J’avoue avoir eu une pe­tite boule au ventre en ar­ri­vant au stade, lun­di. C’est étrange de re­de­ve­nir le pe­tit nou­veau d’un groupe », confesse, le sou­rire en coin, le jeune éco­lier de… 35 ans qui a choi­si de po­ser ses va­lises en Corrèze pour un der­nier dé­fi. Lui qui était en fin de contrat avec le club fran­ci­lien.

« Au Ra­cing, après sept sai­sons, j’étais ar­ri­vé au bout de l’aven­ture. Je ne jouais plus beau­coup, les jeunes qui mon­taient étaient per­for­mants donc dès que j’ai su que je n’al­ lais pas être gar­dé, je me suis mis au tra­vail pour trou­ver un autre club. Mais je ne vou­lais pas faire n’im­porte quoi à tout prix », ex­plique le cham­pion de France 2016.

Dé­si­reux de ne pas en­core rac­cro­cher les cram­pons, Ju­lien Bru­gnaut s’est alors mis à pros­pec­ter et faire le tour des clubs de Top 14.

« Je ne vou­lais sur­tout pas faire l’an­née de trop et m’em­bar­quer dans une aven­ture ga­lère. J’avais des touches dans d’autres clubs du cham­pion­nat mais quand j’ai su que Brive cher­chait un pi­lier gauche, j’ai tout fait pour ren­con­trer les di­ri­geants », confie le gau­cher qui, au cours d’une car­rière dé­jà riche de 14 sai­sons, a ten­té l’aven­ture ir­lan­daise en pas­sant une sai­son au Muns­ter. C’était juste après avoir rom­pu son contrat avec Dax qui des­cen­dait en Pro D2, à l’été 2009.

« Cette sai­son­là m’a beau­coup ser­vi pour la suite de ma car­rière. Une nou­velle culture, une nou­velle fa­çon de tra­vailler, une autre ap­proche, ça m’a per­mis de com­prendre cer­taines choses. »

« Ça fait du bien de sen­tir l’en­goue­ment »

À Brive, Ju­lien Bru­gnaut et les di­ri­geants du CABCL se sont aus­si tout de suite com­pris. Et c’est tout na­tu­rel­le­ment que le na­tif de Lille a choi­si de s’en­ga­ger pour vivre une nou­velle aven­ture. Peut­être la der­nière. Et Ju­lien Bru­gnaut se sent dé­jà très à l’aise à Brive et avec ses sup­por­ters.

« Ça fait du bien de sen­tir de l’en­goue­ment au­tour du club. À Co­lombes, tu as tou­jours l’im­pres­sion d’être à l’ex­té­rieur. Là, on s’en­traîne au stade, on joue au stade, on voit les sup­por­ters au stade et quand tu fais les courses, ils viennent te par­ler. Moi, j’aime cette cha­leur », glisse le pe­tit jeune qui veut mon­trer qu’il en a en­core sous le ca­pot du­rant cette se­maine de pré­pa­ra­tion à Bu­geat.

PHO­TO PAS­CAL PERROUIN

À 35 ans, Ju­lien Bru­gnaut a dé­jà une ex­pé­rience im­por­tante avec 14 sai­sons chez les pros et quelque 175 matchs de Top 14. EX­PÉ­RIENCE.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.