Une poule de haut ni­veau

La Montagne (Brive) - - Sports - Jean-fran­çois Dar­thoux Twit­ter : @Jf­dar­thoux

De re­tour sur la scène eu­ro­péenne, les Li­mou­geauds ont hé­ri­té d’une poule re­le­vée en Eu­ro­coupe.

Sa po­si­tion dans le cin­quième des six cha­peaux lais­sait au­gu­rer un ti­rage au sort peu clé­ment. Sous les yeux de Jor­di Ber­to­meu, le pa­tron de l’eu­ro­ligue, le Li­moges CSP a été gâ­té.

Même si, à trois mois du dé­but de la com­pé­ti­tion, il convient d’être pru­dent au mo­ment d’éva­luer avec pré­ci­sion les forces en pré­sence, c’est un dé­fi re­le­vé qui at­tend le club li­mou­geaud, loin d’avoir ter­mi­né son re­cru­te­ment es­ti­val.

Deux an­ciens lau­réats et deux fi­na­listes

Car en plus de la densité de l’ad­ver­si­té, com­po­sée pour par­tie de va­leurs sûres des par­quets eu­ro­péens, s’ajoute le poids d’une wild card dé­criée par ses pairs et dont le CSP va de­voir jus­ti­fier en se mon­trant à la hau­teur.

Il le fau­dra pour exis­ter dans cette poule C où le Lo­ko­mo­tiv Ku­ban Kras­no­dar fait fi­gure de grand fa­vo­ri. Troi­sième du Fi­nal Four de l’eu­ro­ligue en 2016, vain­queur en 2013 d’une com­pé­ti­tion dont il a at­teint les quarts de fi­nale à chaque par­ti­ci­pa­tion, le club russe est taillé pour jouer les pre­miers rôles avec à sa tête l’an­cien Li­mou­geaud Sa­sha Obra­do­vic.

Le CSP re­trou­ve­ra éga­le­ment l’al­ba Ber­lin, af­fron­té en Eu­ro­ligue lors de la cam­pagne 2014­2015. Le club al­le­mand, dé­sor­mais coa­ché par le lé­gen­daire Ai­to Gar­cia Re­neses, nour­ rit de grosses am­bi­tions dans cette com­pé­ti­tion qu’il dis­pu­te­ra pour la on­zième fois.

C’est une autre lé­gende, Ri­mas Kur­ti­naï­tis, qui se­ra sur le banc du Lie­tu­vos Ry­tas. Le club de Vil­nius qui vient de chan­ger de pré­sident, Ged­vy­das Vai­naus­kas ayant été pous­sé vers la sor­tie pour des pro­pos ra­cistes, a rem­por­té l’eu­ro­coupe en 2005 et 2009.

Dixième du cham­pion­nat es­pa­gnol, Bil­bao, l’an­cien club de Fré­dé­ric Weis et Adrien Moer­man, est éga­le­ment un ha­bi­tué de l’eu­ro­coupe dont il a joué la fi­nale en 2013. Seul ad­ver­saire du CSP à ne pas avoir at­teint la fi­nale de la com­pé­ti­tion, le Par­ti­zan Bel­grade n’en de­meure pas moins une ré­fé­rence sur l’échi­quier eu­ro­péen. En s’ap­puyant sur la for­ma­tion, qui a tou­jours fait sa force et sa ré­pu­ta­tion, l’an­cien club de Dus­ko Vu­jo­se­vic est en train de re­trou­ver des cou­leurs. Un sa­cré pro­gramme pour Kyle Milling et ses hommes qui de­vraient connaître leur ca­len­drier dans une di­zaine de jours. Le pre­mier match est pré­vu le 11 oc­tobre.

PHOTO BRI­GITTE AZZOPARD

RÉ­TRO. Le CSP de Ca­ma­ra a dé­jà af­fron­té l’al­ba Ber­lin. C’était en Eu­ro­ligue lors de la sai­son 2014-2015.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.