Une « 3e fi­nale » très at­ten­due

La Montagne (Brive) - - Brive -

Ra­re­té, en­jeu spor­tif et op­por­tu­ni­té tou­ris­tique : ces trois ingrédients ont trans­for­mé en cock­tail ga­gnant la tour­née des Lions bri­tan­niques et ir­lan­dais en Nou­velle-zé­lande alors qu’au­ck­land, en­va­hi par des hordes de vi­si­teurs, at­tend ce ma­tin (9 h 35) fié­vreu­se­ment la « 3e fi­nale » de ses All Blacks, double cham­pions du monde en titre.

L’équipe com­po­sée des meilleurs joueurs an­glais, ir­lan­dais, gallois et écos­sais dé­barque sur l’île tous les douze ans seule­ment et toutes les condi­tions semblent réunies pour que cette tour­née d’été au goût si par­ti­cu­lier, reste dans les mémoires.

D’abord parce que les deux sé­lec­tions se re­trouvent à 1­1 avant la « belle » d’une sé­rie que les Néo­zé­lan­dais n’ont per­du qu’une seule fois, en 1971. Après le re­vers ini­tial (3015), les Lions ont en ef­fet ré­agi (24­21) et, tout au bout de six longues se­maines érein­tantes de tour­née, le pa­roxysme est à son comble avant l’ul­time af­fron­te­ment à l’eden Park. Un stade où les All Blacks sont in­vain­cus de­puis 23 ans !

Face à l’af­flux de cam­ping­cars dans la ville, de 30.000 maillots rouges dans les bars, de ré­ser­va­tions sur les vols d’air New Zea­land, un lé­ger doute a point dans le pays du rugby, qui a im­mé­dia­te­ment convo­qué le sou­ve­nir des fi­nales de coupes du monde en 2011 et 2015 pour exor­ci­ser le mau­vais sort. D’ailleurs, la ville n’était plus ap­pa­rue dans cet état de­puis l’épi­logue de « son » ren­dez­vous pla­né­taire il y a six ans.

« En tant que na­tion, c’est un gros match pour la Nou­velle­zé­lande, tout en haut, au même ni­veau que les deux der­niers Mon­diaux », as­sure ain­si Da­vid Paul, un sup­por­teur lo­cal. « Mais notre bi­lan à l’eden Park doit nous don­ner confiance. Je m’at­tends quand même à un match très ser­ré. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.