Signes en­cou­ra­geants deux an­nées de suite pour l’im­mo­bi­lier

La Montagne (Brive) - - La Une - Vir­gi­nie Fillâtre vir­gi­nie.fillatre@cen­tre­france.com

Pour la deuxième an­née consé­cu­tive, le mar­ché im­mo­bi­lier cor­ré­zien pré­sente des signes tan­gibles d’amé­lio­ra­tion. Ana­lyse avec le 12e Ob­ser­va­toire éco­no­mique de la CCI.

Bonne nou­velle ! « Si tous les cli­gno­tants ne sont pas en­core au vert et que les ajus­te­ments, no­tam­ment en terme de prix dans l’an­cien, se pour­suivent, les tran­sac­tions dans l’ha­bi­tat, en vo­lume, re­dé­marrent », a in­di­qué la pré­si­dente de la CCI Fran­çoise Cayre, ven­dre­di der­nier, lors de la pré­sen­ta­tion du 12e Ob­ser­va­toire éco­no­mique de l’im­mo­bi­lier.

Une étude di­ri­gée par Anne Mam­bri­ni, res­pon­sable du Pôle études et ob­ser­va­tion éco­no­mique, qui af­fiche des signes tan­gibles d’amé­lio­ra­tion. Un mar­ché fa­vo­ri­sé par des taux d’in­té­rêts his­to­ri­que­ment bas, des dis­po­si­tifs at­trac­tifs pour les in­ves­tis­seurs, tels que le prêt à taux zé­ro et la loi Pi­nel.

1

Le mar­ché de l’ac­ces­sion. En 2016, une aug­men­ta­tion de 7,6 % des ventes en Cor­rèze a été en­re­gis­trée, alors qu’un tas­se­ment de ­ 1,2 % avait été ob­ser­vé l’an­née pré­cé­dente. Cette pro­gres­sion est si­gni­fi­ca­tive dans le bas­sin de Brive (+ 13,9 %), mais lé­gère dans les bas­sins de Tulle et Us­sel (+ 1,5 %).

Cette ten­dance à la hausse semble se confir­mer puis­qu’à fin avril 2017, une aug­men­ta­tion de 6,2 % du vo­lume des ventes est consta­tée. 2 Le pro­fil des ac­qué­reurs. En 2016, les don­nées confirment les ob­ser­va­tions des pro­fes­sion­nels, qui constatent que le mar­ché se concentre de plus en plus sur une clien­tèle lo­cale (à 69 %) et qu’un ac­qué­reur sur cinq (22 %) est un pri­mo­ac­cé­dant. 3 Les prix. Les ajus­te­ments se pour­suivent, avec des prix de vente soit en baisse, soit en voie de sta­bi­li­sa­tion, se­lon le type de biens et le sec­teur géo­gra­phique. Les ap­par­te­ments an­ciens, tout comme les mai­sons an­ciennes, ont en­re­gis­tré, en Cor­rèze, un re­cul de leur prix mé­dian res­pec­ti­ve­ment de 10,9 % et 5,8 %. « Des chiffres à prendre avec cir­cons­pec­tion car ils sont très sub­jec­tifs et sont sou­mis à de grandes dis­pa­ri­tés géo­gra­phiques, d’un bas­sin à l’autre, mais aus­si au sein d’un même bas­sin », a sou­li­gné Re­né La­brousse, agent im­mo­bi­lier et pré­sident dé­lé­gué de la Fnaim Cor­rèze.

Les prix des ter­rains à bâ­tir, eux, se sont sta­bi­li­sés en 2016, avec un prix mé­dian de 21.900 € et de 10 € du m².

4

Les biens re­cher­chés. Il manque des biens en bon état et cor­res­pon­dant au mar­ché. Tel est le constat éta­bli par les pro­fes­sion­nels. « Les gens re­cherchent des biens spé­ci­fiques et qui de­viennent rares », confirme Ch­ris­tophe Ber­thou, pré­sident de la Fnaim Cor­rèze. No­tam­ment des lo­ge­ments d’en­trée de gamme, des biens né­ces­si­tant peu de tra­vaux, des ha­bi­ta­tions si­tuées en proxi­mi­té de bourgs et de centre ur­bain, des ap­par­te­ments de bon stan­ding en centre­ville… Dès lors qu’un bien est éva­lué à son juste prix et qu’il cor­res­pond aux at­tentes de la clien­tèle, les dé­lais de vente ont été, en 2016, rac­cour­cis. 5

Construc­tion. Si le nombre des mises en chan­tier de lo­ge­ments et des per­mis de construire a flé­chi de 4 % en 2016, une amé­lio­ra­tion a été per­cep­tible dé­but 2017. Fin avril, sur douze mois glis­sants, les mises en chan­tier ont pro­gres­sé de 10 % et les per­mis de construire de 4 %.

HAUSSE. En 2016, le nombre d’actes de vente en Cor­rèze a en­re­gis­tré une hausse de 7,6 %. PHO­TO D’ILLUS­TRA­TION

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.