YOANN OF­FRE­DO UN PEU AGA­CÉ PAR LE MANQUE D’INI­TIA­TIVES

La Montagne (Brive) - - Tour de France 2017 -

RÉ­AC­TION. Échap­pés. Par­ti dès le ki­lo­mètre 0 de l’étape d’hier, le Fran­çais Yoann Of­fre­do (Wan­ty) était « un peu frus­tré » de ne pas avoir pu ar­ri­ver au bout avec son com­pa­triote Elie Ges­bert (For­tu­neo­os­ca­ro), tous les deux re­pris à 7 ki­lo­mètres de l’ar­ri­vée à Ber­ge­rac. Il est même al­lé plus loin : « Je suis éton­né du manque d’ini­tia­tives, d’at­taques, il n’y a pas beau­coup de mo­ti­va­tion à al­ler en échap­pée, je re­pars bre­douille. Je suis aga­cé, pas seule­ment pour moi mais aus­si pour le té­lé­spec­ta­teur ». Un coup de gueule qui ne l’a pas em­pê­ché d’ap­pré­cier son es­ca­pade d’hier. « C’est un rêve d’en­fant d’être en tête du Tour de France, une ma­de­leine de Proust ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.