AL­BER­TO CON­TA­DOR NE S’AVOUE PAS « BAT­TU » APRÈS SA CHUTE

La Montagne (Brive) - - Tour De France 2017 -

RÉ­AC­TION. Dis­tan­cé. Le double vain­queur es­pa­gnol du Tour Al­ber­to Con­ta­dor, qui a connu hier sa troi­sième chute de­puis le dé­but de la course, a as­su­ré qu’il ne s’avouait pas « bat­tu », mal­gré un re­tard de 5’15’’ sur Ch­ris Froome. « C’est vrai que ce Tour re­pousse mes li­mites psy­cho­lo­gi­que­ment mais en même temps, si les gens pensent que je vais m’avouer bat­tu, c’est qu’ils ne me connaissent pas », a­t­il dé­cla­ré après l’ar­ri­vée de la on­zième étape à Pau. Tou­ché à la hanche, « el Pis­to­le­ro » re­con­naît que ces chutes « com­pliquent beau­coup les choses pour les Py­ré­nées ». « Mais pour rien au monde je ne m’écrou­le­rai. Quand les choses vont dans le mau­vais sens, au lieu de pen­ser à d’autres ob­jec­tifs, tu dois être plus fort, avoir plus de dé­ter­mi­na­tion. Je vais voir ce que me ré­serve le Tour », a en­core dit le Ma­dri­lène, qui a rem­por­té la Grande Boucle en 2007 et 2009. « Il faut at­tendre les Alpes mais tou­jours gar­der le mo­ral vu l’af­fec­tion que me donnent les gens » sur la route, a­t­il ajou­té.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.