Une fi­nale in­édite entre Fe­de­rer et Ci­lic

La Montagne (Brive) - - Sports -

Roger Fe­de­rer n’est qu’à une marche de son rêve : un hui­tième titre re­cord dans son jar­din de Wimbledon. Trop fort pour To­mas Ber­dych, le Suisse joue­ra sa 11e fi­nale de­main face à Ma­rin Ci­lic, vain­queur de Sam Quer­rey, hier, à Londres.

La hié­rar­chie a été res­pec­tée sur le « Centre court » où le Croate Ci­lic, 6e mon­dial, a do­mi­né l’amé­ri­cain Quer­rey (28e) en quatre manches (6­7 (6/8), 6­4, 7­6 (7/3), 7­5) et près de trois heures pour s’of­frir sa pre­mière fi­nale à Londres.

Le Suisse (5e), qui n’a pas lâ­ché de set de­puis le dé­but, a vain­cu 7­6 (7/4), 7­6 (7/4), 6­4, Ber­dych (15e), fi­na­liste en 2010. Cette an­née­là, le lon­gi­ligne Tchèque avait créé la sur­prise contre le « Maître » lors des quarts de fi­nale. Mais ven­dre­di, Fe­de­rer était trop fort.

Le maes­tro hel­vète a éle­vé son ni­veau de jeu dans les mo­ments cru­ciaux, en par­ti­cu­lier les tie­breaks. Ses ac­cé­lé­ra­tions en coup droit et sa so­li­di­té au ser­vice (13 aces contre 9) ont fait la dif­fé­rence face à la puis­sance de Ber­dych, qui n’a pas ab­di­qué dans la der­nière manche, se créant deux balles de break pour me­ner 4­2.

Mais Fe­de­rer a sor­ti le grand jeu, no­tam­ment deux aces et un ser­vice ga­gnant pour re­ve­nir à éga­li­té, juste avant de faire cra­quer le Tchèque sur son ser­vice. Quelques mi­nutes plus tard, Fe­de­rer don­nait le coup de grâce pour s’of­frir une 11e fi­nale dans son jar­din. « C’est un grand pri­vi­lège de pou­voir dis­pu­ter une nou­velle fi­nale sur le Centre court », a sa­vou­ré le Suisse, dé­fait par No­vak Djo­ko­vic lors des deux der­nières (2014, 2015) et sa­cré pour la der­nière fois il y a cinq ans.

L’éli­mi­na­tion du Serbe et des deux autres membres du « Big Four », Ra­fael Na­ dal et An­dy Mur­ray, te­nant du titre, avant les de­mi­fi­nales ont dé­blayé le ter­rain. Pour la pre­mière fois de­puis 2005, un seul des quatre té­nors a ac­cé­dé au der­nier car­ré.

Vers un 19e titre en Grand Che­lem

L’op­por­tu­ni­té est belle pour Fe­de­rer qui, à bien­tôt 36 ans (le 8 août), n’en au­ra peut­être plus beau­coup de sou­le­ver un 19e titre en Grand Che­lem. Il amé­lio­re­rait le re­cord mas­cu­lin et bat­trait aus­si ce­lui de Wimbledon, qu’il par­tage avec l’amé­ri­cain Pete Sam­pras et le Bri­tan­nique William Ren­shaw, une ter­reur de la fin du 19e siècle.

Plus tôt, Ci­lic a fait pleu­voir 25 aces et 70 coups ga­gnants sur la tête de Quer­rey, un géant de même taille que lui (1,98 m). « C’était une rude ba­taille avec un haut ni­veau de jeu. Il a très bien ser­vi dans le pre­mier set. Après, je pense que j’étais meilleur en re­tour de ser­vice et je lui ai po­sé plus de dif­fi­cul­tés », a com­men­té Ci­lic, après avoir si­gné sa cin­quième vic­toire en au­tant de matchs contre le Ca­li­for­nien.

FI­NALE. Si le Suisse Fe­de­rer fait fi­gure de fa­vo­ri, le Croate Ci­lic n’a pas dit son der­nier mot.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.