LE GÉ­NÉ­RAL PIERRE DE VILLIERS RE­ÇU VEN­DRE­DI PAR EM­MA­NUEL MA­CRON, QUI L’AVAIT SÉVÈREMENT RE­CA­DRÉ

La Montagne (Brive) - - France & Monde -

REN­CONTRE. Le gé­né­ral Pierre de Villiers chef d’état­ma­jor des ar­mées sè­che­ment re­ca­dré après ses ré­serves sur les éco­no­mies de­man­dées à la dé­fense, se­ra re­çu ven­dre­di à 18 heures par le pré­sident de la Ré­pu­blique. Au­cune pré­ci­sion sur l’ob­jet de cette ren­contre n’a été don­née. En pleines fes­ti­vi­tés du 14 juillet, le chef de l’état a re­pro­ché au gé­né­ral, sans ja­mais le nom­mer, d’avoir mis de fa­çon « in­digne » une po­lé­mique bud­gé­taire « sur la place pu­blique » et l’a rap­pe­lé au « sens du de­voir et de la ré­serve ». Le gé­né­ral avait, À l’ély­sée. dans le huis clos de la com­mis­sion de la Dé­fense à l’as­sem­blée na­tio­nale, émis de sé­rieuses ré­serves au su­jet des 850 mil­lions d’eu­ros d’éco­no­mies ré­cla­mées cette an­née aux ar­mées. Ce rap­pel à l’ordre bru­tal, de­vant tous les chefs mi­li­taires, a je­té un froid et pose la ques­tion du main­tien de Pierre de Villiers qui, à 61 ans, ve­nait tout juste d’être re­con­duit pour une der­nière an­née. « En au­cun cas le gé­né­ral de Villiers ne doit dé­mis­sion­ner. C’est un mi­li­taire ex­cep­tion­nel », a twee­té sa­me­di le pré­sident LR de la ré­ gion Pro­vence­alpes­côte d’azur, Re­naud Mu­se­lier. « Le gé­né­ral de Villiers doit pou­voir comp­ter sur le sou­tien de l’en­semble des Fran­çais sou­cieux de pré­ser­ver nos ca­pa­ci­tés de dé­fense, donc notre sé­cu­ri­té », a ré­agi le vice­pré­sident du Front na­tio­nal, Flo­rian Phi­lip­pot. Le dé­pu­té La France in­sou­mise de Sei­neSaint­de­nis, Alexis Cor­bière, a pour sa part qua­li­fié de « lé­gi­time » le « coup de gueule » du gé­né­ral. Édouard Phi­lippe a as­su­ré que le mi­li­taire pou­vait « bien en­ten­du » res­ter en fonc­tion, mais les in­ter­ro­ga­tions sub­sistent sur son ave­nir.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.