Axel Rey­mond conclut la mois­son do­rée des Fran­çais

La Montagne (Brive) - - Sports -

Axel Rey­mond a ap­por­té la der­nière touche à la se­maine his­to­rique de l’équipe de France d’eau libre dans les eaux chaudes du lac Ba­la­ton (Hon­grie) en al­lant cher­cher le titre mon­dial du 25 km au bout de plus de cinq heures d’ef­fort.

Une qua­trième mé­daille d’or, après celles de MarcAn­toine Oli­vier sur 5 km, Au­ré­lie Mul­ler sur 10 km et du re­lais mixte 5 km, qui porte le bi­lan des Bleus dans le lac hon­grois à six mé­dailles en sept courses. Car aux quatre cou­ronnes mon­diales, il faut ajou­ter la mé­daille d’ar­gent du 5 km pour Mul­ler, et la mé­daille de bronze du 10 km pour Oli­vier.

Sous un so­leil brû­lant, le double cham­pion d’eu­rope du 25 km (2014 et 2016), âgé de 23 ans, s’est of­fert son pre­mier titre mon­dial après 5 h 02’46” de course.

« C’est tel­le­ment d’émo­ tions, je ne pour­rais pas dire ce qui se passe dans ma tête, j’en ai le tour­nis, c’est ma­gique ! », a com­men­té le na­geur qui avale une cen­taine de ki­lo­mètres chaque se­maine à l’en­traî­ne­ment. « Ça fait quatre ans que je bosse comme un ma­lade pour cet ob­jec­tif, je suis ar­ri­vé au pied du po­dium il y a deux ans (4e aux Mon­diaux 2015, ndlr) et là, je l’ai fait ! »

« Mes concur­rents sont res­tés dans mes pieds tout le long, je n’ar­ri­vais pas à les lâ­cher, mais comme je suis moins fort sur le sprint fi­nal, il fal­lait que je les épuise, donc je suis res­té de­vant, je fai­sais des pe­tites ac­cé­lé­ra­tions de temps en temps. À chaque fois qu’ils étaient un peu trop près, j’en re­met­tais une couche, je ré­ac­cé­lé­rais », a ra­con­té ce­lui qui tra­vaille sur une nou­velle tech­nique de nage de­puis deux ans.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.