Les dix hommes du Tour de France 2017

Par­mi les 167 cou­reurs ar­ri­vés à Pa­ris, quelques­uns ont mar­qué les es­prits cette an­née

La Montagne (Brive) - - Tour de France 2017 -

Le Tour de France 2017 a mis en lu­mière, ou re­je­té dans l’ombre, nombre de cou­reurs. Dix d’entre eux ont plus par­ti­cu­liè­re­ment mar­qué cette édi­tion.

Il y a eu des coups de coude, de théâtre, de barre ou de grâce mais au­cun coup d’état dans cette édi­tion dont voi­ci dix ac­teurs ma­jeurs.

Ch­ris Froome (Grande-bre­tagne/sky). L’an­glais a at­teint son but. Une qua­trième vic­toire. « J’étais là pour le maillot jaune à Pa­ris », a ré­pli­qué « Froo­mey » à ceux qui er­gotent sur l’ab­sence de suc­cès d’étape, une pre­mière pour lui. Sa marge di­mi­nue mais il reste au­des­sus.

Ro­main Bar­det (France/ag2r La Mon­diale). Deuxième po­dium en deux ans pour le cham­pion fran­çais (3e). En mon­tagne, l’au­ver­gnat a fait jeu égal, et même mieux, avec ses ri­vaux. Il lui reste une la­cune rédhi­bi­toire à com­bler. « Je dois tra­vailler le chro­no », ad­met­il.

Ri­go­ber­to Uran (Co­lom­bie/ Can­non­dale). Dis­cret mais tou­jours pré­sent dans la course au maillot jaune, le Co­lom­bien a rem­pla­cé Nai­ro Quin­ta­na sur la deuxième marche du po­dium des Champs­ely­sées. Sa tac­tique, pru­dente et réa­liste, a payé. Fa­bio Aru (Ita­lie/as­ta­na). Flam­boyant dans la pre­mière par­tie du Tour, le cham­pion d’ita­lie a payé l’ad­di­tion dans les Alpes (bron­chite). Le Sarde peut se conso­ler avec un suc­cès

d’étape et le maillot jaune du­rant deux jour­nées. War­ren Bar­guil (France/sun­web). Le Bre­ton a ac­ca­pa­ré les hon­neurs. Deux étapes de pres­tige (Foix le 14 juillet, Izoard), le maillot à pois de meilleur grim­peur, le titre de su­per­com­ba­tif. Il a trou­vé son pu­blic au fil d’un Tour bou­clé dans l’eu­pho­rie. Mi­chael Mat­thews (Aus­tra­lie/ Sun­web). Sprin­teur­pun­ cheur, « Bling » a trou­vé l’ou­ver­ture à deux re­prises (Ro­dez, Ro­mans­sur­isère). L’aus­tra­lien, cou­reur de tem­pé­ra­ment, a fait hon­neur au maillot vert du clas­se­ment par points.

Mar­cel Kit­tel (Al­le­magne/ Quick-step). En ve­dette du­rant les douze pre­miers jours, l’al­le­mand a do­mi­né les sprints. Cinq étapes, son meilleur score dans le Tour. Une chute l’a éli­mi­né dans les Alpes. Le duel avec Mat­thews pour le maillot vert a tour­né court. Mi­chal Kwiat­kows­ki (Po­logne/sky). L’homme clé dans le dis­po­si­tif de l’équipe Sky, pri­vée de Ge­raint Tho­mas dès la pre­mière étape de mon­tagne. Au ser­vice de Froome sur tous les ter­rains (plaine, mon­tagne), le cham­pion du monde 2014 s’est trans­for­mé en su­per­équi­pier. Pe­ter Sa­gan (Slo­va­quie/ Bo­ra). Par ici la sor­tie… Au soir de la qua­trième étape, le cham­pion du monde 2015 et 2016 a quit­té le Tour par la pe­tite porte. Sanc­tion­né pour sprint dan­ge­reux, il n’a pu ajou­ter un sixième maillot vert à sa col­lec­tion, ni faire son show ha­bi­tuel. Li­lian Cal­me­jane (France/di­rect Ener­gie). L’un des sym­boles de la nou­velle vague fran­çaise, en pleine réus­site (5 vic­toires d’étape). Pour ses dé­buts, l’al­bi­geois a ga­gné… et pris le re­lais de Tho­mas Voe­ck­ler, qui rac­croche son vé­lo à la fin du Tour 2017.

AL­TI­TUDE. L’ar­ri­vée au col de l’izoard a per­mis aux hommes forts, Froome, Bar­det et Uran, de se li­vrer à une belle lutte en mon­tagne.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.