Une quin­zaine de jeunes étran­gers ac­cueillis en im­mer­sion

La Montagne (Brive) - - La Une - Ch­ris­tine Moutte ch­ris­tine.moutte@cen­tre­france.com

En Cor­rèze, l’as­so­cia­tion AFS sans fron­tière s’ap­prête à ac­cueillir dix jeunes étran­gers en im­mer­sion dans une fa­mille et à faire par­tir au­tant de Cor­rè­ziens à tra­vers le monde.

Une im­mer­sion to­tale dans la culture d’un pays, en étant ac­cueilli dans une fa­mille et en sui­vant des cours dans un éta­blis­se­ment sco­laire ; c’est ce que pro­pose AFS Vivre sans fron­tière aux jeunes de 15 à 18 ans d’une cin­quan­taine de pays.

Grâce à son ré­seau, l’as­so­cia­tion per­met à une cen­taine de ly­céens fran­çais de pas­ser une an­née à l’étran­ger et ac­cueille plus de 300 étran­gers par an. En Cor­rèze pour l’an­née sco­laire 2016­2017, 16 jeunes étran­gers, ve­nant de l’eu­rope mais aus­si du Ja­pon, des États­unis, de la Thaï­lande, de Chine… ont ain­si pas­sé entre 3 mois et 1 an.

Et dé­jà les huit bé­né­voles du dé­par­te­ment s’ap­prêtent à en ac­cueillir une di­zaine entre ce mois de juillet et sep­tembre. Les jeunes globe­trot­ters viennent de Fin­lande, Nor­vège, Chine, Da­ne­mark, Ita­lie, Slo­va­quie, Au­triche…

« La plu­part sont hé­ber­gés à Brive, un à Égle­tons et, nou­veau­té cette an­née, une Ita­lienne se­ra ac­cueillie à Tulle et ira au ly­cée Ed­mond­per­rier, ex­pli­ que Fran­çoise Salgues, pré­si­dente D’AFS Cor­rèze. Nous sou­hai­tons dé­ve­lop­per l’ac­cueil sur Tulle dans les pro­chaines an­nées et nous al­lons y or­ga­ni­ser une jour­née le 23 sep­tembre, AFS day, pour faire connaître l’as­so­cia­tion ».

Si cette an­née, quatre nou­veaux foyers ac­cueillent les jeunes en Cor­rèze, l’as­so­cia­tion est « en quête per­ma­nente de re­cherche de fa­milles d’ac­cueil. Sur 328 par­ti­ci­pants étran­gers qui doivent ve­nir en France avec le ré­seau AFS cette an­née sco­laire, 219 sont pla­cés… Il en reste 109 pour qui il faut trou­ver des fa­milles ». Et pour­quoi pas en Cor­rèze, comme l’es­père Fran­çoise Salgues qui rap­pelle que « tous les membres d’une fa­mille doivent être d’ac­cord pour ac­cueillir un jeune et lui faire par­ta­ger son quo­ti­dien, l’ai­der comme l’un des leurs. Il n’y a pas de no­tion d’ar­gent : le jeune ac­cueilli a son ar­gent de poche, sa sco­la­ri­té est gra­tuite, la can­tine et trans­ports sco­laires sont payés par l’as­so­cia­tion, la fa­mille doit l’hé­ber­ger et le nour­rir. Des bé­né­voles sont dis­po­nibles en cas de pro­blèmes et si vrai­ment ça ne marche pas, on peut chan­ger de foyer. Nous pré­pa­rons les fa­milles comme les jeunes à éta­blir les règles de vie, no­tam­ment en te­nant compte des dif­fé­rences cultu­relles ».

Le monde ren­du pe­tit

Le même sys­tème fonc­tionne dans le sens in­verse quand les ly­céens fran­çais se rendent à l’étran­ger, comme c’est le cas pour 8 Cor­ré­ziens qui vont par­tir une an­née au Ja­pon, ÉtatsU­nis, Co­lom­bie, Équa­teur, In­do­né­sie et Slo­va­quie et 2 autres qui vont pas­ser deux mois en Afrique du sud et au Cos­ta Ri­ca. « Les deux pre­miers mois sont tou­jours un peu dif­fi­ciles pour les jeunes confron­tés au choc cultu­rel et à la bar­rière de la langue… sou­ligne la pré­si­dente. Mais après ils ne veulent plus par­tir ! Et ils re­viennent chez eux par­fai­te­ment bi­lingues, plus mûrs… et n’ont qu’une en­vie re­par­tir. Pour eux, le monde a été ren­du plus pe­tit ! ».

VOYAGE. Les jeunes étran­gers qui ont pas­sé plu­sieurs se­maines en Cor­rèze au mo­ment de leur dé­part, en gare de Brive, avec des Cor­ré­ziens prêts à par­tir à leur tour.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.