Les concerts se vivent aus­si de l’ex­té­rieur

La Montagne (Brive) - - Estivités - Ma­ryne Le Goff

Chaque soir, des cu­rieux s’ins­tallent sous la halle Bras­sens ain­si que dans le parc de la Guierle, juste à cô­té du site du fes­ti­val bri­viste. Ils y trouvent de nom­breux avan­tages.

Sand­wichs dans le sac à dos, chaise de cam­ping sous le bras, tous les soirs, aux alen­tours de 19 heures, des di­zaines de per­sonnes prennent place sous la halle Bras­sens et dans le parc de la Guierle, près de l’en­ceinte clô­tu­rée de Brive Fes­ti­val. Les rai­sons sont di­verses, mais tous sont contents de ce mo­ment pas­sé. 1

Faire des éco­no­mies. Na­tha­lie, ses en­fants et des amies étaient ve­nus ex­cep­tion­nel­le­ment sous la halle, ven­dre­di. « On a pris des places pour So­pra­no, il a fal­lu faire des choix, in­dique­telle. C’est ex­cep­tion­nel qu’on vienne, mais il y a Matt Po­ko­ra… » Ch­rys­tel, elle, a of­fert ses deux places à sa fille et son pe­tit co­pain. As­sise sur sa chaise, elle pro­fite de la même fa­çon. « On en­tend les mêmes chan­sons », re­la­ti­vise­t­elle. 2 Voir des choses dif­fé­rentes que les fes­ti­va­liers. Ma­rie­ch­ris­tine et sa fille Eli­na, 6 ans, étaient pré­sentes elles aus­si, sous la halle, ven­dre­di soir. « Mon fils et mon ma­ri sont à l’in­té­rieur du site, nous, on pro­fite au­tre­ment », sou­rit la mère de fa­mille. Elles n’ont pas vu le show de Matt Po­ko­ra, ni la pres­ta­tion de Clau­dio Ca­péo, mais elles ont eu de belles sur­prises. « Quand il at­ten­dait pour en­trer sur scène, Clau­dio Ca­péo m’a en­voyé un bi­sou », ex­plique ti­mi­de­ment Eli­na. Les fes­ti­va­liers, eux, n’ont pas eu cette chance. 3

Moins de bruit. Les bou­chons d’oreilles, ils n’en ont pas be­soin. Confor­ta­ble­ment ins­tal­lés, les Bri­vistes en­tendent les Matt Po­ko­ra, Ju­lien Do­ré et autre MHD chan­ter, en pré­ser­vant leurs tym­pans. 4

Pique-ni­quer avec une bonne am­biance. In­ter­dits à l’in­té­rieur de Brive Fes­ti­val, les sand­wichs sont bel et bien au ren­dez­vous sur la pe­louse de la Guierle. Avec ce pique­nique, les en­fants ont tout l’es­pace qu’ils dé­si­rent pour in­ven­ter des cho­ré­gra­phies sur leurs titres fa­vo­ris. Ça sent bon l’été !

PHO­TO ÉLISE BAÏERA

CU­RIEUX. Sous la halle, les Bri­vistes ont pleine vue sur les écrans géants. Cer­tains es­saient tout de même d’aper­ce­voir l’ar­tiste sur scène, mais avec les bâches, c’est com­pli­qué…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.