Bes­son se ra­conte sur TMC

Luc Bes­son, l’au­teur de « Va­lé­rian », à l’af­fiche dès de­main, se confie en ex­clu­si­vi­té sur TMC lors un por­trait rare.

La Montagne (Brive) - - Actu Télé - Pa­trice Gas­coin

La chaîne pro­pose un do­cu­men­taire re­la­tant le des­tin hors du com­mun de Luc Bes­son, un réa­li­sa­teur au rayon­ne­ment pla­né­taire.

« Al­ler sur un pla­teau té­lé ? Ce n’est pas un exer­cice que j’aime. Je me sens vrai­ment mal à l’aise de­vant une ca­mé­ra. Moi, je passe mon temps der­rière. » Et per­sonne ne s’en plain­dra vu la qua­li­té de « Va­lé­rian et la Ci­té des mille pla­nètes », qui sort dans les salles de­main. Pour TMC, Luc Bes­son a donc un peu for­cé sa na­ture et ac­cep­té de ré­pondre à une interview ex­clu­sive. Des pro­pos rares qui per­mettent de mieux com­prendre sa tra­jec­toire. Celle d’un en­fant ac­com­pa­gnant dans les îles mé­di­ter­ra­néennes ses pa­rents pro­fes­seurs de plon­gée au Club Med.

« Au dé­part, ma des­ti­née, c’est la mer, les dau­phins », rap­pelle-t-il lors­qu’il plonge dans ses sou­ve­nirs, pho­tos à l’ap­pui dans le do­cu­men­taire. Mais, à l’âge de 17 ans, lors d’une plon­gée, ses si­nus ex­plosent. Sa vue se brouille. Il réus­sit à re­mon­ter à la sur­face. La sanc­tion du mé­de­cin est sans ap­pel : il va lui fal­loir ou­blier ses rêves de vie sous-ma­rine. « J’avais 17 ans, et ce­la m’a beau­coup per­tur­bé. » Mais, un peu par ha­sard, il as­siste au tour­nage d’un court­mé­trage. « Ce­la a été le choc de ma vie. Je suis ren­tré chez moi et j’ai dit : “C’est là-bas que je veux être” ». Un réa­li­sa­teur était né.

Du « Grand Bleu » à « Lu­cy », qui ouvre de nou­veaux ho­ri­zons, le réa­li­sa­teur du « Cin­quième Élé­ment » rayonne. Et le der­nier com­bat pour faire abou­tir un film se joue main­te­nant avec « Va­lé­rian ». On dé­couvre à quel point ce pro­jet in­croyable, qui place le film de Luc Bes­son à la hau­teur des grosses pro­duc­tions amé­ri­caines, doit beau­coup aux pro­grès tech­no­lo­giques du sep­tième art, no­tam­ment via « Le Sei­gneur des an­neaux », de Pe­ter Jack­son, et « Ava­tar », de James Ca­me­ron, sans qui « Va­lé­rian » n’au­rait pas pu se faire. « Sans “Ava­tar”, il n’y a pas “Va­lé­rian”. Mon script était fi­ni quand “Ava­tar” est sor­ti, se sou­vient Bes­son. Après l’avoir vu, je me suis dit que l’on n’était plus au ni­veau. Il a fal­lu se re­mettre au tra­vail et tout re­prendre. » En te­nant compte des nou­veaux ou­tils que James Ca­me­ron a in­ven­tés pour fil­mer. Et voi­là qu’il nous prend par la main pour sau­ter dans un XXVIIIE siècle pas si éloi­gné de nous.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.