Une qua­trième étoile pour l’hô­tel du châ­teau de La­can

La Montagne (Brive) - - La Une - Ma­thilde Ber­riot brive@cen­tre­france.com

L’hô­tel du châ­teau de La­can a re­çu mi-juillet sa qua­trième étoile. Une consé­cra­tion pour les pro­prié­taires.

De­puis son ou­ver­ture en no­vembre 2015, l’hô­tel du châ­teau a ac­cueilli pas moins de 4.000 vi­si­teurs, dans des cham­brées au nom plus idyl­liques les uns que les autres.

« Pa­resse », au rez­de­chaus­sée, offre un ac­cès au jar­din. « Songe », à l’étage, est dé­co­rée d’une im­mense che­mi­née de pierres. Al­liant mo­derne et an­cien, l’agen­ce­ment des chambres est cer­tai­ne­ment l’un des nom­breux élé­ments qui a su sé­duire le vi­si­teur mys­tère man­da­té pour ef­fec­tuer le clas­se­ment des éta­blis­se­ments étoi­lés.

Et les cri­tères sont nom­breux pour se voir at­tri­buer le pri­vi­lège des quatre étoiles. Ne pas pos­sé­der de jar­din ou de ter­rasses est par exemple éli­mi­na­toire. Le confort des chambres, les ser­vices pro­po­sés, la sur­face des es­paces communs, les langues par­lées par le per­son­nel, tout est éva­lué avec mi­nu­tie par un bu­reau de contrôle pri­vé, au­quel l’hô­te­lier a li­vré un diag­nos­tic préa­lable. Ce clas­se­ment est réa­li­sé tous les cinq ans, et pour le châ­teau de La­can, la bonne nou­velle est tom­bée la se­maine du 17 juillet.

« Tout le mé­rite re­vient à ma femme et aux em­ployées », si­gnale Jean­françois Re­vel­lat, le pro­prié­taire. Pour Sté­pha­nie, qui y tra­vaille de­puis l’ou­ver­tu­ re, c’est en ef­fet un im­mense plai­sir : « C’est un cadre très ap­pré­ciable pour tra­vailler, c’est aus­si un peu notre bé­bé ».

Mais le châ­teau ne sert pas seule­ment d’hô­tel. Salle de ré­cep­tion, salle de sé­mi­naire, ca­fé, tous ces es­paces peuvent être pri­va­ti­sés pour di­verses oc­ca­sions. « On a une ca­pa­ci­té d’ac­cueil de 200 per­sonnes en­vi­ron, té­moigne Jean­françois Ré­vel­lat. Ce qui est bien, c’est qu’on peut s’adap­ter en fonc­tion de ce que veulent les clients ».

An­ni­ver­saire, ma­riage, avec trai­teur, sans trai­teur, pe­tit co­mi­té ou grosse cé­ré­mo­nie, chaque es­pace est mo­du­lable à loi­sir. « Ce qui est im­por­tant, c’est que cet en­droit ap­par­tient plus aux Bri­vistes qu’à qui­conque. Le lieu a une riche his­toire der­rière lui. Moi, je ne suis que de pas­sage », conclu le pro­prié­taire.

Un pas­sage réus­si quoi qu’il en soit, avec en ligne de mire, peut­être, l’ob­jec­tif am­bi­tieux d’une cin­quième étoile ?

PHO­TO PAS­CAL PERROUIN

HÔ­TEL. Le châ­teau pro­pose quatre ca­té­go­ries de chambres df­fé­rentes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.