Arielle Dom­basle du cô­té du rock avec Ni­co­las Ker

La Montagne (Brive) - - La Une -

Avec Ni­co­las Ker, dan­dy 80’s avec qui elle a com­po­sé l’al­bum La Ri­vière At­lan­tique, Arielle Dom­basle se pro­dui­ra le 4 août sur la scène du fes­ti­val O Grand R au do­maine de Sédières, à Cler­goux. Ren­contre

Pro­pos recueillis par Ju­lien Ba­chel­le­rie ju­lien.ba­chel­le­rie@cen­tre­france.com

Nou­velle corde ar­tis­tique à son arc, Arielle Dom­basle s’est aven­tu­rée du cô­té du rock en com­pa­gnie de Ni­co­las Ker. Un duo qu’elle ex­plique en avant­scène de leur concert au do­maine de Sédières, à Cler­goux, le 4 août pro­chain dans le cadre du fes­ti­val « O Grand R ».

Com­ment la ren­contre est-elle

ad­ve­nue avec Ni­co­las Ker ? C’était au Cirque d’hi­ver où il était pré­sent avec sa for­ma­tion elec­tro Po­ni Hoax et où ils m’ac­com­pa­gnaient ain­si que plu­sieurs chan­teuses dans un spec­tacle sur le ca­ba­ret bur­lesque. La ren­contre s’est vrai­ment faite sur le plan de la sen­si­bi­li­té et de ma­nière ré­ci­proque. Il s’est pas­sé quelque chose qui était de l’ordre du sen­sible, d’une ré­so­nance mu­si­cale pro­fonde.

Cet al­bum que vous avez en­re­gis­tré en­semble a donc été une

suite lo­gique ? On est tout de suite par­ti sur un pro­jet avec l’idée de rendre hom­mage au Vel­vet Un­der­ground, à toutes ces grandes fi­gures de l’ear­ly rock. Ni­co­las m’a beau­coup fait écou­ter les Smiths, les Stooges, les pre­miers Pink Floyd, les voix de Mor­ris­sey et de Co­hen. Toutes ces so­no­ri­tés de l’in­sur­rec­tion rock de l’époque. Après, on a eu la chance d’être pro­duit par un vrai pro­duc­teur de rock et pas quel­qu’un qui fait des ob­jets ar­ti­fi­ciels. La ma­nière d’en­re­gis­trer en at­teste comme toute la fa­bri­ca­tion de l’al­bum, avec les mu­si­ciens, des prises en live.

Chan­teuse de for­ma­tion ly­rique,

vous avez donc em­prun­té un nou­veau che­min mu­si­cal, loin du ca­ba­ret et des so­no­ri­tés la­tines que

l’on vous connaît… Quand on a comme moi un par­cours clas­sique, on a une éten­due très vaste qui s’ouvre de­vant soi et en ef­fet cette col­la­bo­ra­tion m’a ou­vert une autre voie, elle m’a of­fert un autre style. Ni­co­las est le der­nier des ro­ckers, quel­qu’un de corps et âme dans le rock, avec une vraie connais­sance de son his­toire.

Qu’est-ce qui vous a at­ti­rée dans

le rock ? C’est ce ro­man­tisme noir qui lui est in­hé­rant et qui est sa grande beau­té. Ni­co­las in­carne ce­la avec une ré­so­nance tout à fait contem­po­raine. Ce qu’il y a de dif­fi­cile, quand on est ar­tiste, c’est de conti­nuer à être des fu­nam­bules, il faut res­ter sur cette crête de la créa­tion, sur­fer sur des mou­ve­ments qui vous pa­raissent es­sen­tiels pour la créa­tion. Si­non, on est épin­glé et on vous de­mande de faire tou­jours la même chose. C’est aus­si, au­de­là de la mu­sique, la rai­son pour la­quelle je conti­nue aus­si à faire du cinéma. Pour res­ter contem­po­raine de mes contem­po­rains. Je ne suis pas quel­qu’un qui est dans la nos­tal­gie ni qui veut s’ins­tal­ler dans ce qu’on de­mande tou­jours.

Vous ve­nez sur scène en pleine pé­riode es­ti­vale, est-ce que ces concerts d’été ont un goût tout

par­ti­cu­lier ? C’est comme une drogue dure. Chan­ter sur scène, c’est le som­met de ce que j’aime. C’est une prise de risque, une forte ex­po­si­tion qui donne de l’adré­na­line. Il faut ai­mer ça et être apte à don­ner beau­coup pour re­ce­voir beau­coup du pu­blic.

Vous évo­quez, à cô­té de la mu­sique et de la scène, le cinéma.

Qu’en est-il ? J’ai été plon­gée pen­dant deux ans et de­mi dans mon al­bum, dans la mu­sique par choix et puis en même temps, j’étais en train de pré­pa­rer le film que je réa­lise. Après

Opium, en 2013, Alien crys­tal pa­lace se­ra à nou­veau un film mu­si­cal. Et ce se­ra en­core avec Ni­co­las ! Mais d’ici là, je suis ra­vie de ve­nir à ce fes­ti­val en Cor­rèze. Je suis sûre que le lieu se­ra d’une ins­pi­ra­tion folle.

DUO. Avec le mu­si­cien Ni­co­las Ker, Arielle Dom­basle a sou­hai­té « rendre un hom­mage au “ear­ly rock” ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.