RE­PRISE PAR AT­LAS QUI CONSERVERA PRESQUE TOUS LES SA­LA­RIÉS, L’EN­TRE­PRISE TIM ÉCHAPPE À LA LI­QUI­DA­TION

La Montagne (Brive) - - France & Monde -

NORD. Un grand « ouf » ! Le tri­bu­nal de com­merce de Lille a dé­si­gné, hier, la so­cié­té At­las, contrô­lée par le Bul­gare Fil Fi­li­pov, comme re­pre­neur de TIM, fa­bri­cant de ca­bines d’en­gins de chan­tier, ba­sé près de Dun­kerque. At­las va gar­der 446 des 470 sa­la­riés, qui se disent « sou­la­gés ». « Bra­vo ! », « Mer­ci ! », « On va pas­ser de bonnes va­cances ! », ont lan­cé des sa­la­riés à l’an­nonce de la dé­ci­sion. « C’est un dé­noue­ment heu­reux, nous sommes sou­la­gés. Ce­la a été un long com­bat, très dif­fi­cile mo­ra­le­ment. Jus­qu’à mar­di, on ima­gi­nait le pire. Pour nous, on par­tait vers la li­qui­da­tion. Main­te­nant, on va prou­ver que Fi­li­pov a eu rai­son de nous faire confiance », a dé­cla­ré Ch­ris­tophe Fournier, dé­lé­gué FO. Fil Fi­li­pov était le seul can­di­dat en lice, après avoir fi­na­le­ment dé­po­sé une offre à la der­nière mi­nute, mar­di soir. Il avait pour­tant as­su­ré, mer­cre­di der­nier, qu’il re­ti­rait son pro­jet de re­prise, re­to­qué ini­tia­le­ment par le tri­bu­nal tout comme ce­lui de Fritz­meier, ac­tuel pro­prié­taire de l’en­tre­prise. At­las (420 sa­la­riés), dé­jà cliente de TIM, fa­brique des en­gins de chan­tier. Son siège so­cial est si­tué près de Brême (Al­le­magne). L’offre de Fil Fi­li­pov pré­voit de re­prendre l’in­té­gra­li­té des ou­vriers, ain­si que 50 % des cadres, soit 446 per­sonnes. « On a sau­vé l’es­sen­tiel, les cadres pour­ront plus fa­ci­le­ment re­bon­dir que des ou­vriers qui ont fait toute leur car­rière chez TIM », as­sure Ch­ris­tophe Fournier. TIM était en re­dres­se­ment ju­di­ciaire de­puis jan­vier, en rai­son no­tam­ment d’une forte baisse des com­mandes de son prin­ci­pal client, Ca­ter­pillar.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.