Des TER à grande vi­tesse pour Poi­tiers ?

La Montagne (Brive) - - Le fait du jour - Mar­cel Ou­dot mar­cel.ou­dot@cen­tre­france.com

Man­da­té par l’an­cien Pre­mier mi­nistre, Ma­nuel Valls, Mi­chel De­le­barre, an­cien mi­nistre des Trans­ports, vient de re­mettre à l’ac­tuelle, Éli­sa­beth Borne, son rap­port sur le désenclavement du Li­mou­sin, dans le­quel il pré­co­nise no­tam­ment la mo­der­ni­sa­tion de la ligne Li­moges-poi­tiers pour y faire cir­cu­ler des TER à grande vi­tesse, à l’ins­tar de ce qu’il avait lui-même mis en place en ré­gion Nord-pas-de-ca­lais.

Le sé­na­teur so­cia­liste du Nord s’était vu confier cette mis­sion au­près du gou­ver­ne­ment à la suite de l’an­nu­la­tion par le conseil d’état de la dé­cla­ra­tion d’uti­li­té pu­blique (DUP) du pro­jet de bar­reau à grande vi­tesse Poi­tiers­li­moges. Dans le rap­port qu’il vient de re­mettre à la mi­nistre char­gée des Trans­ports, Éli­sa­beth Borne, il ex­plore les dif­fé­rentes pistes pour le désenclavement du Li­mou­sin et des ter­ri­toires li­mi­trophes.

1

Fer­ro­viaire. L’an­cien mi­nistre re­tient, dans son rap­port, l’hy­po­thèse, nou­velle, d’une mo­der­ni­sa­tion de la ligne exis­tante Poi­tiers­li­moges afin de faire cir­cu­ler sur cette voie non seule­ment des TER plus ra­pides, mais éga­le­ment des rames TGV. Ces der­nières de­vraient être, à terme, à même de re­lier les deux an­ciennes ca­pi­tales ré­gio­nales dans un temps plus ou moins proche d’une heure. Poi­tiers étant, avec l’ou­ver­ture de la ligne SEA Tours­bor­deaux, dé­sor­mais à 1 h 18 de Pa­ris, on pour­rait, se­lon les termes du rap­port, re­lier Li­moges et la gare Mont­par­nasse en un temps ap­pro­chant 2 h 30.

Mi­chel De­le­barre lui­même, alors pré­sident de la Ré­gion Nord­pas­de­ca­lais, avait lan­cé les pre­miers “TERGV”, très ap­pré­ciés des usa­gers, mais en pro­fi­tant de l’in­fra­struc­ture exis­tante (TGV Nord), alors qu’une mo­der­ni­sa­tion com­plète de la ligne exis­tante Poi­tiers­li­moges est né­ces­saire. Il en coû­te­rait, se­lon une source proche du dos­sier, en­vi­ron 900 M€ !

Le rap­por­teur note éga­le­ment que les amé­lio­ra­tions sur le POLT sont à pour­suivre im­pé­ra­ti­ve­ment. Et s’il ad­met qu’il ne lui ap­par­tient pas de choi­sir entre les dif­fé­rents types d’amé­lio­ra­tions à ap­por­ter, il pré­co­nise tou­te­fois au ter­ri­toire de se pré­oc­cu­per très ra­pi­de­ment de la ques­tion de la connec­ti­vi­té (in­ter­net et té­lé­pho­nie) qui né­ces­site, se­lon lui, des ins­tal­la­tions adé­quates au sol. Mi­chel De­le­barre pro­pose éga­le­ment la re­prise de la ligne Brive­lille via Marne­la­val­lée et Rois­sy­char­ les­de­gaulle. Elle ou­vri­rait no­tam­ment, ex­plique le rap­por­teur, une porte sur les lignes du ré­seau à grande vi­tesse du nord de l’eu­rope.

2

Aé­rien. Mi­chel De­le­barre pré­co­nise éga­le­ment une des­serte aé­rienne plus conforme aux at­tentes du monde éco­no­mique. Il s’agit tout d’abord de l’amé­lio­ra­tion de la liai­son Li­moges­pa­ris, qui de­vrait se­lon lui être as­su­rée par un appareil d’une ca­pa­ci­té d’une qua­ran­taine de places, of­frant un confort et une attractivité su­pé­rieurs à l’offre ac­tuelle (Bee­ch­craft 19 places). Elle pour­rait des­ser­vir l’aé­ro­port de Rois­sy et non plus ce­lui d’or­ly, ce­la afin de fa­ci­li­ter les cor­res­pon­dances in­ter­na­tio­nales. Cette nou­velle ligne pour­rait être, avec le sou­tien des col­lec­ti­vi­tés ter­ri­to­riales et l’ac­com­pa­gne­ment de la DGAC (Di­rec­tion gé­né­rale de l’avia­tion ci­vile) dans la mise en place d’une nou­velle dé­lé­ga­tion de ser­vice pu­blic, mise en oeuvre dans un dé­lai vrai­sem­bla­ble­ment in­fé­rieur à un an. Mi­chel De­le­barre pro­pose éga­le­ment, pour l’aé­ro­port de Brive, un re­nou­vel­le­ment du sys­tème d’obli­ga­tion de ser­vice pu­blic (OSP) pour la ligne Brive­or­ly.

3

Rou­tier. Le rap­por­teur in­siste par­ti­cu­liè­re­ment sur l’ac­cé­lé­ra­tion de l’amé­na­ge­ment de la RN 147. Celle­ci de­vrait, se­lon lui, être amé­lio­rée plus ra­pi­de­ment sur les por­tions qui re­çoivent le tra­fic le plus im­por­tant, c’est­à­dire aux deux ex­tré­mi­tés, entre Li­moges et Bel­lac d’une part, et entre Lus­sac­les­châ­teaux et Poi­tiers, d’autre part. Une telle ac­cé­lé­ra­tion du ca­len­drier de la réa­li­sa­tion de la RN 147 est à pen­ser, se­lon Mi­chel De­le­barre, en com­plé­ment de l’étude d’op­ti­mi­sa­tion de la des­serte fer­rée. L’amé­lio­ra­tion pour les dé­pla­ce­ments de bout en bout (de Li­moges à Poi­tiers) étant as­su­rée par le train, l’amé­lio­ra­tion de la des­serte fine du ter­ri­toire pour­rait être trou­vée dans des tra­jets sé­cu­ri­sés et plus ra­pides en voi­ture sur une RN 147 ré­amé­na­gée.

« La gare de Li­moges et la gare Mont­par­nasse pour­raient être re­liées en un temps proche de 2h30 » MI­CHEL DE­LE­BARRE An­cien mi­nistre, rap­por­teur

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.