Pas­cal Du­praz de plus en plus at­ten­du à Toulouse

La Montagne (Brive) - - Sports -

Re­bap­ti­sé « Dieu­praz » par les sup­por­ters tou­lou­sains après avoir miraculeusement sau­vé le club de la re­lé­ga­tion en mai 2016, Pas­cal Du­praz n’a pas su pro­lon­ger l’état de grâce la sai­son der­nière : il est donc dé­sor­mais très at­ten­du.

Trei­zième en mai der­nier après avoir ter­mi­né la sai­son sur un sep­tième match consé­cu­tif sans vic­toire (3 dé­faites et 4 nuls), face à Di­jon à do­mi­cile (0­0), le TFC « veut ar­rê­ter de se faire chier », dixit le tech­ni­cien haut­sa­voyard, avec sa fa­conde ha­bi­tuelle, le 22 juin, jour de la re­prise des Tou­lou­sains.

Une sor­tie dont le tru­cu­lent en­traî­neur est cou­tu­mier mais qui tra­duit sur­tout la frus­tra­tion d’une der­nière sai­son com­men­cée en bou­let de ca­non ­ 3e à la 7e jour­née après un suc­cès de pres­tige à do­mi­cile face au PSG (2­0) ­ et fi­na­le­ment ache­vée avec quatre points seule­ment de plus que la pré­cé­dente quand Du­praz, ar­ri­vé à dix jour­nées du terme, avait sau­vé Toulouse d’une ré­tro­gra­da­tion pro­mise.

S’il bé­né­fi­cie d’une image tou­jours très po­si­tive au­près des sup­por­ters ­ comme en in­terne au sein du club ­ tous at­tendent quand même le pro­chain exer­cice comme juge de paix. Ses dé­trac­teurs aus­si. Et Pas­cal Du­praz le sait.

Pour convaincre les scep­tiques qui doutent en­core de ses ca­pa­ci­tés à su­bli­mer du­ra­ble­ment le ni­veau moyen de son ef­fec­tif, l’an­cien consul­tant de Ca­nal+ au­rait ai­mé plus de moyens et un mer­ca­to plus dy­na­mique.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.