Une mai­son pas­sive en chan­tier

La Montagne (Brive) - - Brive - Hu­go La­ri­don brive@cen­tre­france.com

C’est une pre­mière en Cor­rèze, une mai­son pas­sive est en construc­tion à Tu­renne, elle doit ser­vir d’exemple. La pose « du pre­mier pan­neau » a eu lieu hier.

Aprio­ri, c’est une construc­tion de mai­son tout à fait stan­dard. Pour­tant, ils sont une qua­ran­taine à s’être re­trou­vés hier à Tu­renne, pour la pose « du pre­mier pan­neau », ver­sion al­ter­na­tive de la pose de la pre­mière pierre. Si cette mai­son at­tire tant, c’est qu’elle est « pas­sive », c’est­à­dire qu’elle consomme très peu d’éner­gie en chauf­fage, 14 kwh/m² contre 170 en moyenne en France.

Le bâ­ti­ment est à l’ini­tia­tive de la so­cié­té Dubois, ba­sée à Ma­le­mort. Il a pour ob­jec­tif, se­lon Oli­vier Certes, di­ri­geant de l’en­tre­prise, d’être « une mai­son té­moin », qui pour­rait lan­cer une dy­na­mique au­tour des bâ­ti­ments pas­sifs. « J’ai eu cette idée lors d’un voyage en Au­triche avec un de mes as­so­ciés, ex­plique Oli­vier Certes. Là­bas, c’est quelque chose de gé­né­ra­li­sé. Nous avons beau­coup de re­tard à ce ni­veau en Cor­rèze, mais aus­si en France. Même si elles sont plus chères à construire, ces mai­sons consomment beau­coup mois. Donc elles sont ren­tables sur le long terme, mais sur­tout elles per­mettent de ne pas gas­piller nos res­sources éner­gé­tiques ». Une mai­son étanche Le prin­ci­pal défi de la mai­son est d’être to­tale­ ment étanche. Au­cun air non pré­vu ne doit pou­voir en­trer ou sor­tir, pour que le so­leil et la cha­leur des ha­bi­tants suf­fisent à chauf­fer la mai­son, en été comme en hi­ver.

La construc­tion est orien­tée plein sud avec de grandes baies vi­trées et un sys­tème de puits ca­na­dien est uti­li­sé pour faire cir­cu­ler l’air en été. « Ce n’est pas une clim, dé­taille Sa­bine Chouf­four, ther­mo­lo­ gue. On ne peut pas choi­sir de mettre à 22 de­grés exac­te­ment. Mais le sys­tème est étu­dié pour gar­der une tem­pé­ra­ture agréable ». Du triple vi­trage est éga­le­ment ins­tal­lé et des pan­neaux so­laires ré­chauffent l’eau.

Pour cette mai­son des­ti­née à la lo­ca­tion, Oli­vier Certes pré­voit moins de 800€ de charges par an, pour une sur­face de plan­cher de 125 m².

PHO­TO E.BAÏERA La pré­si­dente de la CCI, Fran­çoise Cayre, a fixé le pre­mier pan­neau. INAU­GU­RA­TION.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.