Ma­de­moi­selle Mo­reau sur le Pla­teau

La Montagne (Brive) - - Limousin -

Dans la nuit de di­manche à hier, la co­mé­dienne Jeanne Mo­reau s’est éteinte à 89 ans à Pa­ris. En 1966, elle jouait dans le film Ma­de­moi­selle de To­ny Ri­chard­son, tour­né à Pey­re­le­vade, en Cor­rèze.

« Ils avaient cham­bou­lé tout le vil­lage. Mon ma­ri était fi­gu­rant, il condui­sait un trac­teur. » Mi­che­line Re­bière se sou­vient en­core de la ve­nue de Jeanne Mo­reau au Rat, lieu­dit de Pey­re­le­vade sur le pla­teau de Mille­vaches en 1965. « Il y avait eu énor­mé­ment de monde, de nom­breux vil­la­geois étaient fi­gu­rants. »

Du­rant l’été 1965, le réa­li­sa­teur bri­tan­nique To­ny Ri­chard­son et son équipe ins­tallent leurs ca­mé­ras dans le ha­meau du Rat, à sept ki­lo­mètres de Pey­re­le­vade, pour tour­ner le film Ma­de­moi­selle. L’ac­trice Jeanne Mo­reau y joue l’ins­ti­tu­trice du vil­lage, aux cô­tés de l’ac­teur ita­lien Et­tore Man­ni. Une ins­ti­tu­trice per­verse qui met le feu aux mai­sons et em­poi­sonne les abreu­voirs. Ce film noir ne connaî­tra pas le suc­cès es­comp­té. Vi­va Ma­ria ! ,le film aux plus de trois mil­lions d’en­trées dans le­quel joue éga­le­ment Jeanne Mo­reau ve­nant de sor­tir.

Ma­de­moi­selle ne se­ra même pas pré­sen­té au Fes­ti­val de Cannes.

Ro­ger Cha­vas­te­lon, 11 ans à l’époque, joue le rôle d’un élève, pour qua­ tre francs par jour. « On était im­pres­sion­né par Jeanne Mo­reau. Il y avait une scène où l’on de­vait lui faire la bise, on se dis­pu­tait pour être l’élève qui l’em­bras­se­rait et j’ai réus­si ! », se sou­vient­il cin­quante­deux ans après.

En 2015, l’au­teur cor­ré­zien Re­né Li­mou­zin ra­conte le tour­nage dans le ha­meau du Rat dans son livre La Gar­çonne. « C’était du ja­mais vu sur le pla­teau ! », sou­ligne­t­il avant de re­tra­cer : « Jeanne Mo­ reau est res­tée deux mois, elle avait loué une mai­son du cô­té de Tar­nac. » Une vil­la­geoise, dou­blure de l’ac­trice

Dans son ou­vrage, le ro­man­cier évoque no­tam­ment l’his­toire d’une fille du pays, « qui al­lait don­ner toute sa me­sure au ci­né­ma », la dou­blure de Jeanne Mo­reau. « Elle en rê­vait. Elle en sor­ti­ra bou­le­ver­sée, se­couée par une folle pas­sion qui bri­se­ra la nor­ma­li­té. Elle se­ra la gar­çonne du Rat… », écrit­il. Jeanne Mo­reau en­tame alors une re­la­tion avec le réa­li­sa­teur To­ny Ri­chard­son.

Dans une scène fi­nale du film, Ma­de­moi­selle quitte le vil­lage. Il est fin août, Jeanne Mo­reau s’en va et le ha­meau du Rat re­trouve son calme. Au­jourd’hui, la co­mé­dienne, chan­teuse et réa­li­sa­trice quitte dé­fi­ni­ti­ve­ment la scène.jé­ré­my

PHO­TO D’AR­CHIVES

Jeanne Mo­reau (ici avec To­ny Ri­chard­son) avait pas­sé deux mois sur le Pla­teau. Le 19 juillet 1965, à Bu­geat, elle avait don­né le coup d’en­voi d’une ren­contre de foot entre L’USB et les tech­ni­ciens du film.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.