Ro­ma­net : « J’avais en­vie de goû­ter à ça »

Après huit ans à Lyon, l’ai­lier de 31 ans for­mé à Bour­goin dé­couvre le 3e club de sa car­rière

La Montagne (Brive) - - Sports Limousin - Jean-paul Co­hade

Ali­gné lors du pre­mier tiers­temps face à La Ro­chelle, Franck Ro­ma­net a étren­né ses nou­velles cou­leurs après huit ans à Lyon. Un chal­lenge qui n’ef­fraie pas l’ai­lier.

Après un très long bail à Lyon, Frank Ro­ma­net a dé­cou­vert le troi­sième club de sa car­rière, cet été. « Seule­ment » le troi­sième club, se­rait­on ten­té d’écrire, pour un joueur de 31 ans qui a fait ses dé­buts dans l’élite à Bour­goin.

« Je suis par­ti de Bour­goin, j’avais 23 ans, c’était un gros chal­lenge. Là, à 31 ans, c’en est un autre. J’ai pas­sé huit ans au LOU, ça s’est vrai­ment très bien pas­sé, mais je crois que j’avais be­soin de voir autre chose, de me re­mettre en ques­tion, de ren­con­trer d’autres per­sonnes », confie l’ai­lier (1,78 m, 91 kg) pas dé­çu de son choix de re­joindre la Cor­rèze. Impatient dès la fin de sai­son der­nière

« Au mo­ment où j’ai si­gné, j’avais pas mal de ques­tions, parce qu’à 31 ans tu te dis “je pars sur autre chose”, mais j’ai été très bien ac­cueilli. Quand je vois comment ça se passe main­te­nant, je n’ai au­cun doute et je sais que j’ai fait le bon choix. » Cette cer­ti­tude est ve­nue as­sez vite, fi­na­le­ment.

Et l’en­vie dé­cu­plée par la fin de sai­son du CAB qu’il a sui­vie avec at­ten­tion, lui qui se po­si­tionne sur un rugby fait plus d’évi­te­ment et de dé­ca­lage que de confron­ta­tion di­recte. « On dit sou­vent que Brive, c’est une équipe so­lide de­vant, que c’est rude, et c’est cer­tain. Mais, aus­si, la fin de sai­son der­nière a per­mis de mon­trer qu’il n’y avait pas que ça, que ça jouait énor­mé­ment. »

De quoi sa­li­ver de­vant son écran en pen­sant à sa fu­ture des­ti­na­tion ? « Ouais ! (ca­té­go­rique) .En plus tu vois les mecs prendre du plai­sir, ça marque des beaux es­sais, ça fait des passes, tu te dis que tu as en­vie de goû­ter à ça, sur­tout quand tu as si­gné dans le club. C’était bien. Moi, j’au­rais eu en­vie de faire la fin de sai­son avec eux (sou­rires). » Si lo­gi­que­ment il a fal­lu en­core pa­tien­ter un peu pour se plon­ger dans le jeu cor­ré­zien, l’oc­ca­sion s’est pré­sen­tée dès le pre­mier match amical, ven­dre­di, et même dès l’en­tame de match.

« Là tu es tout de suite dans le bain et tu ne te poses pas de ques­tions. Tu fais l’échauf­fe­ment, et tu at­taques, ap­pré­cie l’ai­lier. Après, trente mi­nutes, ça passe vite, sur­tout à l’aile. » Mais le Bri­viste a pu consta­ter que même pour les pre­mières mi­nutes en confi­gu­ra­tion “match amical”, lui et ses par­te­naires de la ligne d’at­taque ont eu les bal­lons tant re­cher­chés.

Alors que Brive af­fiche une cer­taine ri­chesse à son poste, Ro­ma­net aborde cette concur­rence avec en­vie. « Oui, on est nom­breux, mais cite­moi un club de Top 14 où il n’y a pas de concur­rence ? Il faut s’en ser­vir. Moi je me sers de ça. Et puis, fran­che­ment, c’est sain. Les joueurs sont là pour tra­vailler, on a en­vie de se faire pro­gres­ser. Chaque ai­lier a son pro­fil, moi je fe­rai tout ce que je peux pour ap­por­ter ce que je sais faire. »

Après huit ans pas­sés entre Rhône et Saône, l’an­cien du LOU a for­cé­ment no­té que le choc face à son an­cien club était pro­gram­mé tôt dans la sai­son. Ce qui n’est pas pour lui dé­plaire. « Oui, c’est très tôt. Trop tôt ? Non, je crois que c’est une bonne chose. En plus, c’est là­bas. On ne sait pas qui joue­ra, mais en tout cas je suis impatient. Si je ne fais pas par­tie du groupe, je se­rai là pour sou­te­nir pour mes co­équi­piers. »

Avec la tête sur les épaules et le phy­sique qui va avec, après une sai­son gê­née par une bles­sure à un poi­gnet, Franck Ro­ma­net aborde son nou­veau chal­lenge l’es­prit libre. Aus­si parce que le gar­çon, qui mène de front ses études de ki­né et sa car­rière, sent qu’il a trou­vé l’équi­libre entre les deux.

« Fran­che­ment, la concur­rence est saine »

PHO­TO FRÉ­DÉ­RIC LHERPINIÈRE

RE­CRUE. Ali­gné d’en­trée en amical contre La Ro­chelle, Franck Ro­ma­net avait l’eau à la bouche à l’idée de jouer avec Brive dès la fin de sai­son der­nière.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.